ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Pour Flosse, Fritch « est nul »

© Vaite Urarii Pambrun

© Vaite Urarii Pambrun

En marge de sa conférence de presse donnée mardi pour s’expliquer sur son grand écart politique avec le récent soutien à Nicolas Sarkozy, Gaston Flosse a affirmé qu’il était prêt à pardonner à son ancien ennemi politique et actuel candidat aux primaires de la droite et du centre « pour l’intérêt général de la Polynésie ». Pourtant lorsqu’on lui demande s’il serait aussi enclin à « pardonner » à son ancien « fils spirituel » Gaston Flosse balaye : « je ne pense pas que je puisse reprendre à mes côtés quelqu’un d’aussi nul que lui ».

Le président du Tahoeraa, Gaston Flosse, était entouré mardi de plusieurs élus orange de l’assemblée pour une conférence de presse concernant d’une part, la convention d’association avec les Républicains qui devrait être signée au fenua « après les primaires et avant la présidentielle », et d’autre part le rapprochement avec l’ancien ennemi politique Nicolas Sarkozy. Le leader du parti orange estime que son parti « pourra apporter près de 20 000 voix si il y a 88 bureaux de vote ». Gaston Flosse explique que cette rencontre avec son ancien ennemi politique s’est faite parce qu’il faut « savoir pardonner » pour « l’intérêt de la Polynésie ». Interrogé alors sur un éventuel « pardon » à son « fils spirituel » Edouard Fritch, Gaston Flosse balaye : « Compte tenu la façon dont il dirige le Pays, je ne pense pas que je puisse reprendre à mes côtés quelqu’un d’aussi nul ».

10.CAPRICORNE-HOROSCOPE
Article précedent

Tatauroscope du mercredi 19 octobre 2016

© Cédric Valax
Article suivant

Fred Grey veut céder une partie du Méridien à des Néo-zélandais

10 Commentaires

  1. MATA
    19 octobre 2016 à 5h10 — Répondre

    Comme pour Oscar, le Vieux pardonne à Sarko pour l’intérêt général de la Polynésie. C’est pas l’hôpital qui se fout de la charité? Sait-il au moins ce qu’est l’intérêt général? Et en ajoutant « de le reprendre à mes côtés… ». Qui veut sincèrement s’afficher à ses côtés à part ses sbires? Bon allez à chacun ses fantasmes et puis vivement la fin de tous ces partis politiques inutiles et couteux pour le Pays et l’Etat.

  2. Tiare
    19 octobre 2016 à 6h23 — Répondre

    Flosse Fritch, Fritch Flosse, du pareil au même, vu comment ils ont et gèrent l’argent de Métropole depuis des décennies, pour les résultats que l’on connait…Nuls l’un comme l’autre, sauf qu’il y en a un qui fait toujours la tronche et un président actuel qui a toujours un sourire bright de bright…

  3. Tiare
    19 octobre 2016 à 6h30 — Répondre

    J’oubliais, avec M. Fritch, la population se fait empapaouter comme du temps de M. Flosse…Il a appris à bonne école.

  4. Iritahua
    19 octobre 2016 à 7h41 — Répondre

    Sacré gaston, tous les autres sont des nuls, lorsqu’on ne pouvaien pas les manipuler comme A.J, E.F et les autres comme des porte fusibles. Par contre les manipulés sont des fidèles.

  5. gustave
    19 octobre 2016 à 7h51 — Répondre

    le bilan fritchien est très moyen,…

    mais papi

    il veut dire : NUL ! ?

    pour mentir,magouiller, manipuler et corrompre et faire du chantage ,comme toi!

  6. Je m'accroche
    19 octobre 2016 à 8h04 — Répondre

    Pour l’instant c’est Fritch qui est aux commandes et je crois qu’il n’est pas prêt de prendre à ses côtés quelqu’un qui fait le grand écart chaque fois qu’il veut retrouver un siège. Aujourd’hui c’est Sarkozy, hier Oscar et demain ? De plus il se comporte comme s’il était encore le patron, mais il n’est plus rien. Il n’a même plus un mandat électif. À un moment il faut être raisonnable et passer la main.

  7. Louis B
    19 octobre 2016 à 8h40 — Répondre

    Flosse doit trouver Fritch « nul » parce qu’il ne sait pas gaspiller l’argent des Polynésiens à coups de milliards comme il l’a fait. Si c’est ça être « nul » il me semble qu’il faut garder notre président actuel.

  8. willy
    19 octobre 2016 à 8h42 — Répondre

    c’est tellement bas,

    va te cacher

  9. torea
    19 octobre 2016 à 8h50 — Répondre

    ah les personnes âgées,

    ils n’ont plus de self contrôl

    entre envies , pulsions, et incontinences verbales,…

    sauf que tous les autres essayent de vivre avec dignité et n’emmerdent pas le peuple.

  10. Pavlova
    19 octobre 2016 à 9h51 — Répondre

    Si Fritch est nul (et il l’est effectivement ca c’est vrai) c’est que son professeur etait nul aussi….Polynesie au pays de la Nullitude …

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Pour Flosse, Fritch « est nul »