ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Pour le Tahoeraa « il manque un cap »

© Cédric Valax

© Cédric Valax

La présidente du groupe Tahoeraa, Teura Iriti, a considéré qu’il « manquait un cap » dans les orientations budgétaires pour 2016 présentée jeudi par le président Edouard Fritch à l’assemblée.

L’élue orange considère qu’en « voulant tout revoir et tout refaire » le gouvernement avait « cassé une dynamique » et qu’il avait « remplacé la foi par le doute ». « Et le doute n’est que l’antichambre de la désillusion qui vous guette »… Teura Iriti estime que le gouvernement d’Edouard Fritch ne fait que « récolter » ce que « Gaston Flosse a semé ». Le nouveau président délégué du parti orange et président de l’assemblée, Marcel Tuihani, a lui aussi considéré que la relance ne pouvait se faire « sans cap ». Il a affirmé que le Tahoeraa demanderait, si le besoin s’en fait sentir, des informations supplémentaires afin que « nous puissions nous positionner légitimement et en totale sérénité sur les textes ».

 

Article précedent

"2016 et 1017 ne vont pas être des années de relance"

Article suivant

Fritch demande le "rassemblement" pour son budget

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Pour le Tahoeraa « il manque un cap »