EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Pour ou contre davantage de visibilité de la police dans les rues ? – Edito 28/08/2018

Un article de notre rédaction nous apprenait hier que 344 deux roues avaient été contrôlées lors d’une action coordonnée entre la police et la gendarmerie pendant la nuit de samedi à dimanche, 100 infractions auraient été contrôlées. Ok, c’est bien de l’avoir fait. Mais je ne sais pas pour vous, mais très franchement s’il faut se réjouir que les autorités s’inquiètent à ce point de ce qui se passe sur nos routes, avec tous ces contrôles au radar qui se font, je suis malgré tout de ceux qui apprécieraient de voir les forces de l’ordre ailleurs que sur les ronds-points ou cachées derrière un arbuste avec un radar.

Dans tous les pays touristiques du monde, ou même juste les centres-villes dignes de ce nom, on voit quelque chose qui se fait manifestement plutôt rare sous nos latitudes : des rondes de policiers à pieds. Malgré la recrudescence de personnes faisant la manche sur la voie publique, et vu tous les témoignages que j’ai recueilli où l’on me dit qu’ils sollicitent parfois bien trop pesamment les passants, elle est où la présence policière qui rassure ET qui dissuade les comportements douteux ? Plutôt légère semble-t-il …

Nombreux sont ceux qui voudraient voir davantage d’agents en tenue sillonner bien plus régulièrement le front de mer et autres zones fréquentées, plutôt que de se lamenter en lisant les faits divers.

Le ras le bol de commerçants et restaurateurs atteint une zone rouge. Nombreux sont ceux qui m’écrivent depuis quelques temps car ils ne constatent pas d’amélioration. Ils me disent en outre regretter l’image que se donne la police, présente uniquement là où elle ferait du chiffre. Cette vision n’est sûrement pas totalement objective, mais pas totalement dénuée de pertinence non plus … Disons qu’un juste milieu pourrait être trouvé.

Il faut savoir faire la différence entre les chiffres liés à la délinquance qui selon le Haut-Commissaire en octobre 2017 je cite est « soit stabilisée, soit en baisse » et le sentiment d’insécurité qui est rarement endigué même quand le nombre d’infractions baisse. Un ancien ministre de l’intérieur avait d’ailleurs indiqué en son temps que c’était de la visibilité de l’action de police que naît la tranquillité des concitoyens.

Faire en sorte que la population se sente véritablement en confiance et en sûreté dans son environnement quotidien est un chantier qu’il devient impératif de mettre en œuvre.

Article précedent

Pas de grèves et pas de prime d’un million à Bora Bora

Article suivant

Décès de l’ex-tavana de Bora Bora Taratua Teriirere

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Pour ou contre davantage de visibilité de la police dans les rues ? – Edito 28/08/2018