EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Pour que la Force ne finisse pas par nous lasser – Edito 04/05/2021

Pour ne pas passer pour la groupie de service, cela fait trois ans que je n’ai pas écrit sur le sujet, vous m’excuserez si cette année je me lâche un peu pour une piqûre de rappel …

En effet, nous sommes le 4 mai, en anglais ça se dit May the 4th, et en raison  de la manière dont sonne la prononciation c’est devenu la journée mondiale officielle de Star Wars dont la réplique phare des chevaliers Jedi est « Que la force soit avec toi » / « May the Force be with you ».

Ah c’est certain que j’aurais pu choisir de parler de vaccins, de variants double mutants, de la réouverture de nos frontières du point de vue des syndicats, mais à un moment donné : Fiu. Si on veut que la force soit avec nous au quotidien et sur la durée, je suis intimement convaincu qu’il faut savoir se protéger de la toxicité de tout ce qui nous angoisse et qui est ressassé du matin au soir par tout le monde, partout. Nous devons de manière impérieuse développer une faculté qui nous permettra de traverser tout ça sans nous aigrir : celle de projeter à intervalles réguliers notre esprit vers une galaxie lointaine, très lointaine, à la vitesse de la lumière.

Sauf qu’au lieu de viser le monde merveilleux des Bisounours, ici c’est celui des Ewoks qu’on doit atteindre. Ces petits oursons humanoïdes guerriers qui sont les protagonistes de l’Episode 6, Le Retour du Jedi. Oui, on assume la régression. Sauf que … Décidément y’a pas moyen, même là certains se laissent rattraper par leurs vieux démons, ils veulent tout intellectualiser au lieu de se laisser aller. Ainsi la dernière polémique rigolote en date correspond à une thèse développée par un auteur sur Twitter. Où la princesse Léïa a-t-elle trouvé pour la dernière scène du film une robe à sa taille dans le village des Ewoks qui est perché dans les arbres ? Les 3 Suisses ou La Redoute dans les années 80 qui déjà galéraient pour livrer des colis jusqu’en Polynésie ne proposaient aucun service de livraison sur les lunes de la planète Endor. Tout porte donc à croire que la sœur de Luke Skywalker s’est vu offrir les oripeaux d’une humaine qui avait précédemment servi de plat de résistance au banquet « all you can eat » des petites boules de poil. Ce à quoi, avec beaucoup d’humour, Mark Hamill qui incarne justement le fils de Dark Vador à l’écran a répondu en twittant « Je ne préfère pas y penser ».

Quelle autre saga, 40 ans après génère encore autant d’enthousiasme chez ses fans, et surtout autant de cash ? Chez Disney ils sont assis sur une mine d’or, et bien qu’ils aient failli tout gâcher en nous offrant une nouvelle trilogie fort discutable, le renouveau de la franchise vient par son exploitation télévisée. Après The Mandalorian, ce sont plus d’une dizaine de séries dérivées à gros budget qui vont être lancées, pour certaines dès cette année. Mais pour que la force soit avec nous encore longtemps, il faudra quand même se méfier de l’overdose.

Article précedent

Ne manquez pas la Finale de Beach Soccer, U13, de SAMEDI

Article suivant

L’Australie interdit à ses ressortissants en Inde de rentrer

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Pour que la Force ne finisse pas par nous lasser – Edito 04/05/2021