ACTUS LOCALESECONOMIE

Pourquoi importer quand on peut manger local ?

AgricultureLe ministère de l’Agriculture mets en place des ateliers de formations gratuits destinés à apprendre à préparer et conserver nos produits locaux.

A ce jour, 50 familles de Tahiti et Moorea ont déjà pu bénéficier de ces formations, consacrées, dans un premier temps, au uru. Grâce à ce programme, le ministère tente d’inciter la population à consommer moins de produits importés.

Des économies pour la population et un moyen de manger plus sainement si l’on en croit les propos de Noël Choune, en charge de la transformation des produits naturels au ministère.

Ce projet, d’un montant de 30 millions Fcfp, a pour objectif final de diminuer les importations alimentaires du pays, près de 5 fois plus importante en valeur que les exportations. Le procédé a aussi vocation de faire la promotion d’une alimentation saine, en particulier en travaillant en collaboration avec les établissements scolaires du fenua. C’est ce que nous explique Thomas Moutame, le ministre de l’Agriculture.

Le Pays envisage de perpétuer ces formations dans le temps et de les étendre à d’autres produits comme la banane ou le tarot.

Si vous êtes intéressé pour participer à ces formations, vous êtes invités à vous rapprocher du ministère de l’Agriculture ou de votre commune de résidence.

Article précedent

Répondeur de 16:00 le 08/10/13

Article suivant

Al McKay enflamme Papeete au son d'Earth, Wind and Fire

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Pourquoi importer quand on peut manger local ?