ACTUS LOCALESSOCIAL

« Pourquoi ne pas créer une TVA sociale ? »

© Radio 1

© Radio 1

Le trésorier de la CSIP, Eugène Sommers, était l’invité du journal de Radio 1 mercredi midi pour faire le point sur les négociations menées entre syndicats de salariés et gouvernement sur la réforme de la Protection sociale généralisée (PSG).

Depuis la reprise du dialogue entre les syndicats de salariés et le gouvernement sur la réforme de la protection sociale généralisée (PSG), l’intersyndicale a présenté ses propositions de réforme. Mais là où le gouvernement entend jouer sur les variables d’ajustement que sont l’âge de départ à la retraite ou encore le nombre d’annuité, les syndicats de salariés demandent de trouver d’autre pistes de financement de la protection sociale… Eugène Sommers évoque notamment la piste d’une prise en charge par le Pays de « la moitié de la dotation annuelle de 14 milliards de Fcfp pour l’hôpital » pour soulager l’assurance maladie. « Pourquoi ne pas créer une TVA sociale directement affectée au financement de cet hôpital ? », propose le syndicaliste de la CSIP. Une taxe prise sur des produits spécifiques tels que l’alcool, le tabac, les boissons sucrées ou encore les « bonbons » !

Autre piste pour le syndicaliste, la fameuse « dette nucléaire » chiffrée à 55 milliards de Fcfp à partir des 16 types de cancers pris en charge par la CPS depuis la création de la protection sociale généralisée en 1992. « Si l’Etat nous verse au moins 40 milliards, cela compense pendant 15 ans la CPS pour l’assurance maladie… », calcule Eugène Sommers.

Article précedent

Des commerçants s'organisent pour récupérer les centimes additionnels

Article suivant

Les tavana demandent l'abrogation de la loi anti-fraudeurs au RSPF

3 Commentaires

  1. simone grand
    18 août 2016 à 8h45 — Répondre

    une autre piste aussi, réduire les subventions aux syndicats

  2. assilem
    18 août 2016 à 14h45 — Répondre

    Depuis qu’on a découvert les taxes, ça n’arrête pas ! Faut régler les problèmes à la racine !

  3. Ronald
    19 août 2016 à 20h06 — Répondre

    Je rappel que le groupe Tapura à l’Assemblée bénéficie de 17;000;000 cfp par MOIS alors que les cinq (5) organisations Syndicales se partage 17.000.000 cfp par AN

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Pourquoi ne pas créer une TVA sociale ? »