INTERNATIONAL

Poutine: la reprise d'Alep, « un pas très important »

Moscou (AFP) – Le président russe Vladimir Poutine a estimé vendredi que la reprise du contrôle par l’armée syrienne sur la totalité de la ville d’Alep était « un pas très important » vers le règlement du conflit en Syrie.

« La libération d’Alep des éléments radicaux est un pas très important vers la normalisation complète (de la situation) en Syrie et, je l’espère, dans l’ensemble de la région », a déclaré M. Poutine, cité par les agences russes, lors d’une réunion avec le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

« Et cette opération (de reprise d’Alep) s’est terminée, notamment dans sa phase finale et pour les questions humanitaires, avec la participation et l’influence directe, pour ne pas dire décisive, de nos soldats », a-t-il ajouté.

« Il faut tout faire pour que les combats cessent sur tout le territoire syrien. En tout cas, c’est ce que nous cherchons à obtenir », a poursuivi le président russe.

Le régime syrien a annoncé jeudi soir avoir repris le contrôle total d’Alep, deuxième ville du pays, remportant sa plus grande victoire face aux rebelles depuis le début de la guerre en 2011, rendue possible grâce au soutien militaire de ses alliés russe et iranien.

Cette annonce est intervenue au terme d’une opération d’évacuation de dizaines de milliers de civils et rebelles, conduits en territoire rebelle hors de la métropole.

« Sept corridors humanitaires ont été créés, par lesquels ont été évacués près de 110.000 personnes et 9.000 combattants ont déposé les armes. Une grande partie d’entre eux ont été amnistiés », a affirmé vendredi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, évoquant les opérations d’évacuation dans lesquelles les forces russes ont été impliquées.

Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse le 23 décembre 2016 à Moscou . © AFP

© AFP Natalia KOLESNIKOVA
Vladimir Poutine lors d’une conférence de presse le 23 décembre 2016 à Moscou

Article précedent

"Et Dieu... créa la femme": quand Bardot bousculaient les tabous

Article suivant

Attentat de Berlin: l'Allemagne refuse le tout-sécuritaire

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Poutine: la reprise d'Alep, « un pas très important »