INTERNATIONAL

Prêtre assassiné: nouveaux rassemblements oecuméniques, un homme mis en examen

Saint-Etienne-du-Rouvray (France) (AFP) – De nouveaux rassemblements oecuméniques étaient prévus samedi dans le pays en hommage au prêtre égorgé mardi par deux jihadistes dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray, alors que l’enquête a progressé avec la mise en examen d’un jeune homme chez qui avait été trouvée une vidéo d’un des auteurs de l’attaque.

Une « marche de la fraternité » est organisée à l’appel du Conseil régional du culte musulman dans le centre de Lyon. Une cérémonie œcuménique est également prévue dans une église de Bordeaux. Une veillée de prières aura lieu à l’église Sainte-Thérèse de Saint-Etienne-du-Rouvray, quatre jours après l’assassinat du père Jacques Hamel, 85 ans, égorgé dans son église lors d’une prise d’otages revendiquée par l’EI.

Toujours bouleversés par le drame, à Saint-Étienne-du-Rouvray, les fidèles musulmans et chrétiens ont tenu vendredi à partager un moment de fraternité en se rendant successivement à l’église Sainte-Thérèse et à la mosquée Yahia.

A Toulouse, quelque 200 musulmans et catholiques ont marché dans l’après-midi pour témoigner leur « solidarité ». A La Rochelle, une marche à l’appel d’une organisation culturelle islamique a rassemblé quelque 200 personnes, dont le maire et le député divers gauche. A Périgueux, 70 à 80 personnes ont participé à une marche œcuménique.

– ‘Solidarité et compassion’ –

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a invité les fidèles à se rendre dimanche à la messe pour exprimer « solidarité et compassion ». Le président du CFCM Anouar Kbibech se rendra à la messe de la cathédrale d’Evry puis à celle de Notre-Dame de Paris.

Côté enquête, un jeune homme de 19 ans, « fiché S » (signalé pour radicalisation), arrêté le 25 juillet dans une enquête distincte des services de renseignement, a été mis en examen vendredi. Une vidéo du second assaillant, Abdel Malik Petitjean, dans laquelle celui-ci prêtait allégeance au groupe État islamique (EI) et évoquait « une action violente », avait été trouvée dans un téléphone à son domicile.

Trois personnes étaient toujours en garde à vue vendredi soir, dont un mineur de 16 ans. Son frère, proche de l’autre assaillant, Adel Kermiche, est parti dans la zone irako-syrienne. 

La deuxième est un Français de 30 ans, dans l’entourage familial de Petitjean, qui réside en Meurthe-et-Moselle. Enfin, un demandeur d’asile syrien a été interpellé dans l’Allier, alors qu’une photocopie d’un passeport syrien a été retrouvée au domicile d’Adel Kermiche. 

Une autre enquête est en cours, dans laquelle un Français de 20 ans, fiché « S », a été interpellé. Il s’était rendu en Turquie début juin avec Petitjean avant d’être refoulé.

-‘Echec dans le suivi’-

Dans une interview à l’hebdomadaire La Vie, les deux religieuses retenues à l’intérieur de l’église ont raconté qu’un dialogue s’était engagé avec les deux assaillants après l’assassinat du prêtre. « Tant qu’il y aura des bombes sur la Syrie, nous continuerons les attentats », leur a dit l’un des deux hommes. Interrogée samedi par l’AFP, soeur Danielle a indiqué que l’un d’entre eux était entré dans l’église quelques minutes avant l’attaque pour demander un renseignement.

Dans une interview au Monde daté de samedi, le Premier ministre Manuel Valls s’est dit « favorable à ce que, pour une période à déterminer, il ne puisse plus y avoir de financement de l’étranger pour la construction des mosquées ».

Manuel Valls a aussi admis un « échec » dans le suivi judiciaire d’Adel Kermiche, qui était placé sous surveillance électronique et faisait l’objet d’une fiche S. 

Adel Kermiche avait été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dès mars 2015 pour avoir tenté de rejoindre la Syrie. Après une seconde tentative en mai 2015, il avait été incarcéré, avant d’être libéré en mars 2016, contre l’avis du parquet, et assigné à résidence sous surveillance électronique. Abdel Malik Petitjean, 19 ans, était fiché « S » depuis le 29 juin, selon une source proche de l’enquête. 

Des musulmans observent une minute de silence devant l'église Saint-Etienne-du-Rouvray, le 29 juillet 2016 en hommage au prêtre tué Jacques Hamel. © AFP

© AFP CHARLY TRIBALLEAU
Des musulmans observent une minute de silence devant l’église Saint-Etienne-du-Rouvray, le 29 juillet 2016 en hommage au prêtre tué Jacques Hamel

Article précedent

Grève Air France: de nouvelles perturbations possibles

Article suivant

Des "dizaines de familles" sont sorties du secteur assiégé d'Alep

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Prêtre assassiné: nouveaux rassemblements oecuméniques, un homme mis en examen