EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Primaire à droite : à vous de jouer ! – EDITO 18/11/2016

Alors que chez nous Gaston Flosse criait hier au scandale à propos du nombre de bureaux de vote et de leur localisation pour les primaires de la droite, on assistait en même temps au baroud d’honneur des candidats lors d’un débat télévisé assez pugnace. Si on avait dû écouter les instituts de sondages il y a encore deux semaines le trio qui était censé sortir des urnes ce week end aurait été Juppé, suivi de Sarkosy et de Lemaire. Mais depuis 48/72h cela se jouerait dans un mouchoir de poche entre les deux premiers et Fillon tandis que Copé ne serait pas loin derrière.

Mais s’il y a bien une chose que plein de monde ne veut plus faire, c’est justement faire une confiance aveugles à tous ces statisticiens même si dans l’absolu je prédis un taux de participation ridiculement bas en Polynésie. Flosse en rallant, fait du bruit, mais on n’est pas dupes, sûrement pour préparer déjà le terrain d’une défaite de Sarkosy au moins chez nous qu’il sent venir à plein nez. Le Tapura ne fait pas spécialement de vagues à propos de son soutien à Juppé, ça donne l’impression que c’est le strict minimum. Ceux par contre que je sens bien actifs ce sont ceux qui soutiennent Bruno Lemaire, j’ai d’ailleurs eu la surprise d’avoir un de ses tracts à ma porte, alors que je n’ai pas vu la couleur de ceux des autres.

D’ailleurs puisque on est dans un climat de grand Taui, qui cela ne ne saoule-t-il pas au moins un peu de voir que c’est toujours les mêmes qui se battent pour le pouvoir ? Des gens qui ont été aux responsabilités et dont le bilan est largement discutable. Certains ont des casseroles judiciaires au derrière, d’autres sont d’un autre temps et ne parviennent pas à donner le change, etc etc. Pour le coup, ce Bruno Lemaire, avec son physique de gendre idéal et le charisme de l’employé du mois a des mots qui pourraient faire mouche. Je le cite « avant de demander aux français de changer et de faire des efforts, la classe politique doit changer elle-même », fin de citation. Un grand oui, et il en a plein d’autres des sorties de ce genre bien pensées. Sans être spécialement fan du monsieur et sans lui faire un chèque en blanc non plus, on aurait presque envie de lui donner sa chance car il a l’air sain. Ce n’est sans doute pas « un » saint, mais  il l’est en tout cas sûrement plus que ceux qui sont en train de lui passer devant.

Une chose est certaine, si beaucoup disent que nous avons les politiques que nous méritons, cessons le fatalisme. Il nous est donné, même si on n’est pas de droite, de pouvoir choisir le candidat à la présidentielle de la droite. Ok, il faudra payer 200fcp et avoir la chance de ne pas habiter trop loin d’un des 13 bureaux de vote … Toutefois les amis ne laissons à personne le soin de décider pour nous, alors votez car dans certains pays ceux qui ne se sont pas déplacés aux urnes ont souvent laissé gagner par manque de mobilisation celui qui est susceptible de devenir leur pire cauchemar.

4a886425b8c81b4bff3810308eacde19e3629094-1
Article précedent

Cocaïne volée au "36": vers le procès de cinq policiers

shakira-2
Article suivant

Shakira se déhanche face à Maluma dans "Chantaje" un clip moite.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Primaire à droite : à vous de jouer ! – EDITO 18/11/2016