INTERNATIONAL

Primaire: Valérie Pécresse annonce son soutien à Juppé

Paris (AFP) – A la veille du deuxième débat télévisé entre candidats à la primaire à droite, Alain Juppé, favori des sondages, s’offre un soutien de choix avec Valérie Pécresse, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, proche de François Fillon et présidente LR du plus gros exécutif régional, l’Ile-de-France.

« J’ai longuement réfléchi à ce qui, pour moi, est le meilleur choix pour le pays aujourd’hui et j’ai décidé de soutenir dès le premier tour Alain Juppé. Il sera un président fort, qui saura réformer et restaurer l’autorité de l’État. Après cinq ans de mandat de François Hollande, il est impératif de relever la fonction présidentielle qui a été abaissée », annonce au Figaro l’ex-ministre du Budget.

Mme Pécresse, qui avait soutenu François Fillon face à Jean-François Copé lors de la sanglante bataille pour la présidence de l’UMP en 2012, assure que son choix a été « difficile à faire ».

« J’ai été la ministre de Nicolas Sarkozy et de François Fillon. Je sais que François Fillon a l’étoffe d’un homme d’État. Mais je pense que le score entre les deux favoris va être serré et qu’il faut faire un choix clair dès le premier tour de la primaire. L’enjeu est maximum », lâche-t-elle comme pour mieux mettre en garde contre une possible victoire de l’ancien chef de l’Etat.

Elle appelle « tous les électeurs de la droite et du centre » à se mobiliser pour Alain Juppé lors du scrutin des 20 et 27 novembre. « Certains se disent +on votera plus tard+. C’est cela le danger. S’ils s’abstiennent, ils peuvent être privés de leur choix », avertit-elle encore.

– Matignon ? « La question ne se pose pas », selon Pécresse –

Alors qu’Alain Juppé a évoqué la possibilité de « nommer une femme à Matignon » s’il est élu président en mai 2017 et que Jean-Pierre Raffarin a souligné que Mme Pécresse a « l’étoffe » pour être Premier ministre, l’intéressée assure que « la question ne se pose pas » et qu’elle se « donne à 150% » pour l’Ile-de-France.

La quasi-totalité des barons de la droite ont désormais rendu public leur choix pour la primaire, à l’exception notable du président LR de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui pourrait lui aussi soutenir Juppé, selon un proche.

La bataille, âpre, entre sarkozystes et juppéistes s’est poursuivie mardi sur les réseaux sociaux, des proches de M. Sarkozy ne faisant pas dans la dentelle pour railler l’affiche de campagne du maire de Bordeaux, publiée lundi. Une affiche plutôt austère avec le slogan « Un mandat pour agir » et une grande photo du candidat en costume et cravate sombres, sur fond gris-bleu.

L’animateur du compte de campagne « Tout pour la France », Sacha Straub-Kahn, a ainsi posté sur Twitter « Alain Juppé vous souhaite une belle Toussaint à tous! #fairepartdedécès »… avant de retirer son tweet.

« Très élégant », a lâché le bras droit de M. Juppé, Gilles Boyer, avant de se réjouir du ralliement de Mme Pécresse: « Bienvenue à bord », lui a-t-il lancé sur Twitter.

Nicolas Sarkozy, qui a fait de la dénonciation du soutien du centriste François Bayrou à Alain Juppé l’une de ses principales armes de fin de campagne, a bien l’intention de continuer dans cette voie. Son équipe de campagne a convoqué une conférence de presse pour mercredi midi. « On va cogner sur Bayrou », confie un proche. « Ne soyons pas hypocrites », leur rétorque Mme Pécresse pour qui, « sans les voix de l’UDI et du MoDem », les présidents LR de région n’auraient pas été élus.

Dans les sondages, M. Juppé reste largement en tête. Dans la dernière vague Ifop, l’écart se resserre toutefois notablement avec M. Sarkozy, qui remonte à 31% (+2) contre  37% (-4) à son rival.

Alain Juppé et Valérie Pécresse le 1er décembre 2015 à Paris. © AFP

© AFP/Archives PATRICK KOVARIK
Alain Juppé et Valérie Pécresse le 1er décembre 2015 à Paris

fcc75f32bc775ceee8a600f41a16319629051eee
Article précedent

Cancer du sein: deux rapports alertent sur l'explosion des décès

3b5a67c6d581b3b4a5bb85fe7206873cde2cb184
Article suivant

"Jungle" à Calais: les mineurs vont être, à leur tour, évacués

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Primaire: Valérie Pécresse annonce son soutien à Juppé