ACTUS LOCALESJUSTICE

Prison ferme requise contre les bourreaux d’une jeune handicapée

Des peines de cinq ans et deux ans de prison ferme ont été respectivement requises jeudi par le ministère public à l’encontre d’une mère de famille accusée de maltraitance sur sa fille handicapée et du beau père de la victime accusé de non-assistance à personne en danger. Délibéré le 13 septembre.

C’est une sordide affaire de maltraitance que le tribunal correctionnel de Papeete avait à juger jeudi. A la barre, un couple de tortionnaire accusé d’avoir fait endurer les pires sévices à leur fille handicapée. Pendant des mois la jeune femme, alors âgée de 21 ans, a subi les coups et les privations de sa mère sans que son beau père ne lui porte secours, comme le relate nos confrères de Tahiti Infos. Un traitement inhumain auquel la victime a réussi à survivre, mais elle y perdra l’usage d’un œil. En 2012, lorsque ce que les gendarmes l’ont retrouvé couverte de blessures et errante au bord d’une route, elle ne pesait plus que 33 kilos. Hospitalisée d’urgence son pronostic vital avait été un temps engagé. L’affaire était lancée et c’est donc jeudi que les tortionnaires avaient à répondre de leurs actes devant la justice. Contre la mère le ministère public a requis une peine de sept ans de prison dont deux avec sursis assorti d’un mandat de dépôt. Contre le beau-père, accusé de non-assistance à personne en danger, le parquet a requis une peine de deux ans de prison. La décision du tribunal sera connue le 13 septembre.

Article précedent

Une campagne pour prévenir des risques liés à la baignade

Article suivant

Jacky Bryant ne soutient pas Tauhiti Nena

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Prison ferme requise contre les bourreaux d’une jeune handicapée