ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Puta’i Taa’e n’a plus de majorité à Papara

Le tavana de Papara, Puta’i Taa’e, n’a plus de majorité au conseil municipal. Ils ne sont désormais plus que 16 élus sur 33 à le soutenir au sein du conseil municipal. En effet, 8 « centristes » se sont détachés de la majorité, sans pour autant voter systématiquement avec les 9 élus de l’opposition. Un « centre » qui pourrait encore grossir de trois autres élus. Désormais Puta’i Taa’e se retrouve en minorité au sein de son conseil à la veille du vote du budget.

Puta’i Taa’e n’a plus de majorité au sein de son conseil municipal. 8 élus sur les 24 de la majorité ont décidé, non pas de rejoindre l’opposition, mais de se placer au « centre ». Sachant que l’opposition est déjà composée de 9 élus. Un centre qui pourrait être rejoint par trois autres élus dans les jours à venir, selon plusieurs sources à la mairie. Dorénavant, ces « centristes » ont décidé de voter en faveur des délibérations « si et seulement si l’intérêt général est mis en avant ». A l’origine de cette fronde lancée il y a quelques semaines, le septième adjoint au maire, Jean Torohia. Même si ce dernier est aujourd’hui retourné auprès du tavana, comme l’explique un conseiller frondeur, Jean Ah-Sam.

Le septième adjoint au maire, Jean Torohia, ne nie pas avoir réuni quelques élus le 15 février dernier, à la veille du conseil municipal, pour donner comme consigne de s’abstenir ou de voter contre les délibérations du tavana Puta’i Taa’e. Ceci parce qu’il avait eu quelques « problèmes » avec Puta’i Taa’e concernant la fameuse association Ia ora Papara dont il était le président. « Je voulais juste savoir pourquoi on a renouvelé le bureau (…) et maintenant tout est réglé ». Le septième adjoint au maire, Jean Torohia, affirme aujourd’hui être revenu sur sa décision dès que les autres élus sont allés voir l’opposition : « A parti de là je n’étais plus d’accord ».

Le premier adjoint, Gaston Tunoa, qui s’est lancé dans la course aux législatives contre le Tapura de Puta’i Taa’e, affirme ne rien avoir à voir avec la création de ce groupe des centristes. Il confirme que c’est bien Jean Torohia qui en est à l’origine. Et il ajoute que sa candidature en tant que suppléant à la candidate de Jacquie Graffe pour les législatives « c’est pour rendre service ». Pour autant, aujourd’hui, le premier adjoint de Puta’i Taa’e compte bien rejoindre le camp des centristes.

Gaston Tunoa ne craint pas le retrait de ses délégations en tant que premier adjoint. Il considère que si cela se fait : « on ne sera plus dans un pays démocratique ». Le tavana Puta’i Taa’e, quant à lui, n’a simplement pas voulu s’exprimer au micro de Radio 1 suite à nos révélations sur l’enquête préliminaire visant la fameuse association Ia Ora Papara.

Le tavana de Papara, Puta’i Taa’e, avait d’ailleurs annoncé son intention de déposer une plainte en diffamation dans ce dossier. Une plainte qui n’a jamais été déposée.

Article précedent

Les syndicats « chapent » encore la réforme de la PSG

Article suivant

Journal de 07:30 le 09/03/17

7 Commentaires

  1. Fifi2017
    8 mars 2017 à 23h21 — Répondre

    On ne fait pas d’un âne un cheval de course. C’était tout simplement prévisible ! Ses jours sont comptés à la mairie de Papara…

  2. Iritahua
    9 mars 2017 à 5h49 — Répondre

    Encore des pourris tiques, des pilleurs communales.

  3. 9 mars 2017 à 6h04 — Répondre

    Signe avant coureur du destin du Tapura: chronique d’une mort annoncée ! Version Tarahoi, dans le rôle de Jean Torohia au hasard Jacqui Graffe ? Et dans le rôle de Gaston Putoa, Nuihau Laurey ?

  4. Tiare
    9 mars 2017 à 10h17 — Répondre

    Il y en a qui veulent être califes à la place du calife.Le fait que M. Puta’a Taa’e ait subventionné son association avec de l’argent public est inexcusable.D’autres à plus haut niveau ont fait pire avec de plus grosses sommes et sont toujours à l’air libre.Ce M. a du se rallier au gouvernement actuel pour se faire entendre et avoir des lampadaires dans sa commune, zone accidentogène, non sécurisée sans lumière.Ses administrés lui doivent au moins ça.

    • 10 mars 2017 à 6h29 — Répondre

      Tu dis donc que son ralliement n’est pas sincère et qu’il est susceptible de changer de camp lui-même …

  5. Tiare
    10 mars 2017 à 15h23 — Répondre

    Ralliement c’est fait, je faisais allusion aux personnes qui gravitent autour de ce M. et qui aimeraient bien lui prendre sa place de maire.

    • Fifi2017
      11 mars 2017 à 16h47 — Répondre

      Faut arrêter de dire des c….. surtout lorsque l’on ne connaît pas la situation ! Ce type est nul et ne comprend rien. Il est tellement idiot qu’il s’attribue les subventions municipales.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Puta’i Taa’e n’a plus de majorité à Papara