ACTUS LOCALESJUSTICE

Puta’i Taa’e perd son mandat de tavana et d’élu à l’assemblée

Le tavana de Papara a été condamné par le tribunal correctionnel ce mardi matin à 2 ans d’inéligibilité, 18 mois de prison avec sursis, 2 millions de Fcfp d’amende avec exécution provisoire pour « prise illégale d’intérêts » et « abus de confiance » dans l’affaire des subventions attribuées à l’association Ia ora Papara.

Le tribunal correctionnel a suivi ce matin les réquisitions du procureur de la République. Il a donc condamné le tavana et élu Tapura à l’assemblée Puta’i Taa’e à 2 ans d’inéligibilité, 18 mois de prison avec sursis et 2 millions de Fcfp d’amende avec exécution provisoire, pour « prise illégale d’intérêts» et « abus de confiance » dans l’attribution de 4 millions de Fcfp de subvention à l’association Ia Ora Papara, qui ont servi « à des voyages à Los Angeles ». Le tavana de Papara et élu Tapura à l’assemblée a donc perdu tous ses mandats électifs. C’est un homme abattu qui est sorti de la salle d’audience mardi matin. Il affirme que cette affaire est « politique ».

La succession de Puta’i Taa’e à la mairie de Papara

Le tavana Puta’i Taa’e n’est pas le seul à avoir écopé de l’inéligibilité, puisque son 6ème adjoint Jean Torohia a été condamné à 1 an d’inéligibilité et le conseiller municipal Charles Villierme à 2 ans d’inéligibilité. Les élus devront se réunir prochainement pour élire leur nouveau maire. Et Puta’i Taa’e sait déjà qui pourrait prendre la tête de la mairie de Papara. Il annonce aussi qu’il s’impliquera quand même dans les prochaines municipales.

Selon nos confrères de Tahiti Infos, Puta’i Taa’e devrait soutenir la candidature de la 5ème adjointe, Heia Teina.

Le détail des condamnations

Puta’i Taa’e, tavana de Papara et président d’honneur de l’association Ia ora Papara : 2 ans d’inéligibilité avec exécution provisoire, 18 mois de prison avec sursis et 2 millions d’amende.

Jean Torohia, adjoint au maire et président de l’association Ia ora Papara : 12 mois de prison avec sursis, 1 an d’inéligibilité, 5 ans d’interdiction d’exercer des activités sociales

Charles Villierme, trésorier de l’association : 18 mois de prison avec sursis, 200 000 Fcfp d’amende et 2 ans d’inéligibilité

Gaston Tunoa, adjoint au maire : 6 mois de prison avec sursis, 3 ans de mise à l’épreuve, 200 000 Fcfp d’amende, 1 an d’inéligibilité avec exécution provisoire et 2 ans d’interdiction d’exercer une fonction au sein d’une association.

Ralph Sandford, conseiller au maire et vice-président de Ia ora Papara : relaxé

Taaroarii Avae, conseiller au maire : relaxé

Gaston Tunoa, conseiller au maire : relaxé

Sonia Punua, épouse du tavana : 100 000 Fcfp d’amende.

Article précedent

Les chefs d'établissements du 2nd degré dénoncent des "coups de canif dans le paritarisme local"

Article suivant

Ministre ou représentante : Christelle Lehartel devra choisir

1 Commentaire

  1. le Gayic
    7 mai 2019 à 12h09 — Répondre

    Vite changez les serrures du bureau

Répondre à le Gayic Annuler la réponse.

PARTAGER

Puta’i Taa’e perd son mandat de tavana et d’élu à l’assemblée