EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Quand en métropole on S’EN FOUT de l’Outre Mer … – Edito 31/08/2016

Le départ de Macron du gouvernement était hier le coup d’éclat national qui a le potentiel de sonner le glas des ambitions de second tour des présidentielles 2017 pour les socialistes. C’était à la une de tous les médias nationaux, tous les journaux télévisés. Ok la France perdait son ministre de l’économie, le roquet faisait des siennes, mais on était là plus dans l’intrigue et les supputations sur un futur des possibles que sur un changement radical de quotidien des français.

Car il y a quelque chose de très révélateur dans cette manière dont la métropole hiérarchise ses informations, elle se fait avant tout plaisir. Dans une façon de faire franco-française continentale le départ de George Pau Langevin du Ministère des Outre Mer est passé inaperçu. Nos médias ultramarins ont évidemment largement relayé l’info, mais il faut croire que la démission d’un ministre qui est le premier lien majeur de la république avec des millions de citoyens d’outre-mer et leurs autorités locales, ce n’est pas suffisamment important pour faire la Une. A peine quelques lignes par ici, un entrefilet par là, voire même un silence assourdissant comme dans les flashs d’Europe 1 que nous diffusons en direct.

Ainsi les médias nationaux ont dit à environ 3 millions de personnes qui représentent 4% de la population de la France, on s’en fout. Mais alors on s’en fout à un point, on s’en sur-tamponne le coquillard d’une force… Ce n’est pas que je suis en mode kiff de Madame Pau Langevin, mais quand même, pour la forme, pour nous …

Pendant moins d’un an Ericka Bareigts va faire la liaison alors que des chantiers colossaux sont en cours pour nous pauvres populations des colonies. Je vous rappelle que début octobre c’est la loi sur l’égalité réelle outre-mer qui est débattue et votée. Cette loi qui a le potentiel de faire de nous autre chose que des sous-citoyens français à qui l’on fait presque payer le prix de vivre au soleil. Déjà que ça rechigne à dédommager comme il se doit via la loi Morin ceux qui ont été exposés aux effets pervers des ex essais atomiques propres, on ne va pas non plus trop en demander.

Liberté ok. Fraternité mouais … Egalité ? Non. Ou si, mais à condition de paraphraser George Orwell, sans doute que tous les français sont égaux mais que certains sont plus égaux que d’autres.

Article précedent

Gabon: Ping annonce 2 morts et plusieurs blessés dans l'assaut contre son QG

Article suivant

Rentrée scolaire "sous vigilance extrême" pour 12 millions d'élèves

4 Commentaires

  1. Kikinoo
    2 septembre 2016 à 5h51 — Répondre

    Mouai. .. ton édito lå! Et on a beaucoup parlé du départ de Macron dans les journaux polynésiens? C est pourtant un des ministeres les plus importants!

  2. Olivier
    4 septembre 2016 à 6h45 — Répondre

    Ton edito au sujet du cas macron est un peu sévère je trouve.Certes sur le fond tu as raison, la démission de la ministre est passée inaperçue par rapport à celle de Macron, cependant sur la forme tu y vas un peu fort en qualifiant le ministre de l’économie de « roquet », tu es limite insultant et cela ne te ressemble pas, tu devais être sacrément remonté ce jour là. ….Je note également que la ministre démissionne pour raisons personnelles, j’espère pour elle qu’il ne s’agit pas de graves problèmes de santé ou autres. L’épisode Macron dure depuis plusieurs mois, logique que les médias s’excitent à ce sujet, l’industrie de l’information ne se nourrit que de cela, des intrigues, des querelles, des sujets stériles hélas. Tu connais bien le système, les informations que l’on nous donne resultent d’un choix, un choix qui n’est pas objectif du moins très rarement, un choix qui est orienté par le choix des autres médias qui tournent en boucle sur les mêmes infos, je ne t’apprends rien je pense. Alors oui, je comprends ton amertume et ta colère pour ce qui est de la considération des populations loin de la métropole de la part des grands médias nationaux, toutefois, ne penses tu pas que s’il y avait ici en Polynésie un véritable journalisme d’investigations, qui mettrait au grand jour toutes les turpitudes d’un système politique que tu denonces régulièrement , les grands médias seraient plus enclin à s’intéresser à nous. Bien sur l’actualité ici ne se résume pas heureusement aux scandales politico-financiers , mais comme dit l’adage, les trains qui arrivent à l’heure n’intéressent personne.
    Voilà Alexandre, je voulais te faire part de ces quelques réflexions en ce dimanche. Au plaisir de t’entendre lundi matin.
    Olivier

  3. TAIMANA
    6 septembre 2016 à 4h51 — Répondre

    Là j’aime. Non pas que je sois d’accord mais c’est bien dit et donc un point de vue qui se respecte.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Quand en métropole on S’EN FOUT de l’Outre Mer … – Edito 31/08/2016