EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Quand même un dessin animé de Walt Disney est prétexte au racisme – Edito 15/11/2016

C’est ce soir qu’est organisée à Tahiti l’avant-première du très attendu dernier long métrage d’animation de Walt Disney « Vaiana ». A peine avait-on droit à la première bande annonce qu’un déferlement d’aigreur identitaire s’est abattu. La grande question était « pourquoi aucun polynésien n’a été choisi pour assurer le doublage » ? Attention, quand je dis « grande question », c’est par rapport à l’écho qui lui a été donné, pas réellement en raison de l’importance capitale qu’elle revêtait ni même de sa légitimité.

Je n’ai pas le souvenir que dans le passé Disney soit allé chercher des doubleurs francophones d’origine étrangère comme une chinoise pour doubler Mulan, une suédoise pour La Reine des Neiges, et encore moins l’ours du zoo de vincennes pour Baloo dans le Livre de la Jungle. Mais ça quand on se sent victime du crime de lèse-majesté de pseudo déconsidération ethnique, on n’y pense pas, bien entendu.

Sauf que voilà … surprise, on apprenait il y a moins de deux semaines que Mareva Galanter, une polynésienne, notre ex Miss Tahiti et Miss France, est finalement au casting. Elle prête sa voix à la maman de l’héroïne. Mais ça ne suffit toujours pas. Qu’est-ce que je lis ? « Ils auraient pu prendre une avec un accent qui roule les « r » », on me cite même Mehiata Riaria. Alors j’ai trois choses à leur répondre au risque qu’ils réalisent qu’ils sont indéniablement débiles. La première c’est que Disney ne soupçonne même pas jusqu’à l’existence de Mehiata, bien qu’étant une adorable jeune femme que j’apprécie énormément. La deuxième, et là je préviens je vais enfoncer le clou … au moment du peuplement du pacifique, personne ne parlait le français, et encore moins en roulant les « r ». Et attention, troisièmement, il s’agit de retracer le destin d’un peuple, les polynésiens dans leur ensemble, et pas juste les tahitiens.

J’en parlais hier du « pitoisme » et décidément il me semble que ça devient un des plus grands maux dont souffre notre pays aujourd’hui. Y a-t-il plus de racistes qu’avant ? Plus d’abrutis ? Peut-être que les réseaux sociaux permettent simplement de mieux les voir, et à force c’est usant. Quoi qu’il en soit il y a péril en la demeure. Ce n’est plus un phénomène isolé ou marginal, ils polluent en nombre les espaces de liberté d’expression par un obscurantisme nourri d’un manque d’instruction, d’éducation, et d’un mal être s’amplifiant. Toutes les excuses semblent bonnes pour se répandre sur la splendeur inégalée de la culture maohi qui serait sacrifiée au pilori des soi-disant vanités des étrangers. Ce qui est grave, c’est que même les polynésiens clairs de peaux et sans accent y sont assimilés. Et quand au surplus, tout ça est alimenté par de pseudos auteurs intellectuels locaux, ça en devient puant. « Intellectuel » ? Je suis trop gentil, un intello c’est quelqu’un qui fait marcher son esprit pour véhiculer des valeurs, et pour moi le rejet de l’autre parce qu’il n’a pas la bonne couleur de peau ou le mauvais lieu de naissance ne sont pas des valeurs. C’est de la connerie.

c05002ff881a9c08e43aa152abfa03b5e1412991
Article précedent

Primaire à droite: Juppé en tête, Fillon monte, Sarkozy baisse

tkd-team-tahiti
Article suivant

Taekwondo : La Team Tahiti aux championnats du monde au Canada

10 Commentaires

  1. Teva
    15 novembre 2016 à 21h39 — Répondre

    Bravo, c’est tellement vrai.

  2. 16 novembre 2016 à 7h38 — Répondre

    il a bien raison! Le terme de ‘pitoisme » est utilisé à bon escient ici!

  3. Fred FONTAINE
    16 novembre 2016 à 8h51 — Répondre

    Là je dis un grand « Bravo » Alexandre !

  4. patou tahiti
    16 novembre 2016 à 10h57 — Répondre

    On cherche son identité dans un dessin animé …lol.. tu as raison Alexandre. C est du pitoisme pur et dur….. je crois que l identité polynésienne et en particulier tahitienne ne doit pas se trouver dans un dessin animé de succroit Américain. …Que ceux qui ont des problèmes d identité apprennent déjà leur langue mais la vrai pas celle de la rue et qu ils reviennent aux vraies valeurs: la famille, le partage, la tolérance, Tahiti comme aux temps anciens ou le Polynésien était ouvert d esprit , gentil, proche de sa culture et aimant la faire partager aux autres ….

  5. Olivier
    16 novembre 2016 à 19h26 — Répondre

    Très bon édito Alexandre! Ce qui méritait d’être dit, est dit.

  6. Marita
    16 novembre 2016 à 19h49 — Répondre

    Absolument d’accord avec toi Alexandre! Arrêtons la connerie d’une fois pour toutes. Et apprécions l’effort que les autres font pour se rapprocher de nous.

  7. Fred
    17 novembre 2016 à 12h02 — Répondre

    C’est clair y’en a marre de ce pitoisme et ce racisme latent (pas toujours!) T’es farani? Tais toi! Et si t’es pas content « rentre chez toi! La connerie dans toute sa splendeur… de plus en plus, de plus en plus fort….maintenant on s’en prend à un dessin animé… hallucinant!

  8. Moea
    17 novembre 2016 à 13h09 — Répondre

    Merci ALexandre

  9. Teaurai Hélène
    18 novembre 2016 à 15h07 — Répondre

    Y en a qui ont un problème d’identité on dirait…Pitoïsme au plus haut degré et mal placé à bien y réfléchir! pffft qu’est ce qu’il ne faut pas entendre comme bêtises… Je suis polynésienne et je suis fière que Disney ait daigné, il n’est aucunement obligé, faire ce Dessin Animé…Mea mâ on a tous le « pito » au même endroit…Faites mieux! parce qu’à part « Méga la blague » ça fait pitié lol!!!

  10. Miri
    29 novembre 2016 à 21h54 — Répondre

    Pourquoi les versions francophone de Disney ne sont pas doublés par des personnes de même origine que les héros de l’histoire ? Alors que la plupart des VO sont doublés par des gens de même origine que les héros exemple Moana (une hawaïenne) ,le chef Tui le papa (maori), Mulan (américane chinoise), Pocahantas ( origine amérindienne). Enfin rien détonnant quand on voit déjà les VF des séries à succès idem pour les livres à succès et les mangas mon dieu quel abomination du coup je regarde et lit tout en VO et cette mani de tout françisé y a de quoi enrager . Alors je me demande si c’est pas faire preuve de racisme cette façon de faire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Quand même un dessin animé de Walt Disney est prétexte au racisme – Edito 15/11/2016