ACTUS LOCALESECONOMIE

Quatre bateaux de Tahiti Nui Rava’ai vendus un million chacun

© Lucie Rabréaud

© Lucie Rabréaud

Sur les huit bateaux de la société Tahiti Nui Rava’ai mis aux enchères samedi matin, quatre ont été vendus à deux sociétés différentes à un million chacun. La société espérait en tirer 25 millions pièce, selon la chambre territoriale des comptes…

Seuls quatre bateaux, sur les huit qui étaient en vente, ont trouvé acquéreurs. Daniel Siu, directeur de Tahiti Nui pêche, et Francky Wong, patron de Hotu Rava’ai, sont les nouveaux heureux propriétaires des navires. Le premier en a acheté trois (le Meherio VIII, le Ava iti III et le Ravaai Nui II) et le second un seul (le Meherio XII). Tous les bateaux étaient mis aux enchères à un million de Fcfp. Une offre de départ à laquelle les quatre sont également partis. Aucune surenchère n’a été faite. Mais si le prix d’un million paraît faible, il faut encore sortir entre 30 et 40 millions de Fcfp pour remettre en état chacun des navires. Pour Daniel Siu, « acheter le bateau c’est rien, c’est ce qu’il faut mettre derrière qui compte ».

L’intérêt pour les deux acheteurs est d’avoir des bâtiments prêts à naviguer rapidement. Pour la construction d’un bateau au fenua, il faut compter deux années alors que la remise en état ne devrait prendre quelques mois. Pour Daniel Siu, « c’est un pari ».

Un pari aussi pour Francky Wong, de la société Hotu Rava’ai, qui a vu dans cette vente aux enchères l’opportunité d’avoir un deuxième bateau pour sa flotte. Il pense mettre 20 millions de Fcfp pour la remise en état. Les bateaux étant vendus sur l’eau, il peut donc toujours y avoir de mauvaises surprises. La mise sur cale pourrait être décevante. Mais cela n’inquiète pas Francky Wong, qui estime qu’un million « ce n’est pas un gros risque ». Sur les quatre bateaux restant, un cinquième a été vendu hors enchères samedi. Les trois autres devraient être détruits ou re-proposés lors d’une autre vente aux enchères. La décision sur leur devenir relève du tribunal du commerce. Achetés à l’époque entre 140 et 150 millions de Fcfp pièce, la société Tahiti Nui Rava’ai pensait vendre ses bateaux à 25 millions de Fcfp, avait rapporté la chambre territoriale des comptes dans son rapport publié en 2015 sur la société. A un million chacun, on est encore loin du compte…

Article précedent

Avec le Rautirare festival, Michel Bourez veut promouvoir le sport pour les jeunes

Article suivant

Syrie: le régime tente d'éviter l'encerclement des quartiers d'Alep qu'il contrôle

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Quatre bateaux de Tahiti Nui Rava’ai vendus un million chacun