EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Rebondissement légal : TikTok en péril – Edito 01/09/2020

Bien que connaissant déjà un certain succès c’est pourtant avec le grand confinement que l’application de vidéos courtes TikTok est devenue mondialement notoire auprès du plus grand nombre. Ce qui est original c’est que c’est grâce à la publication de certaines de ses vidéos les plus populaires sur d’autres réseaux sociaux que le succès est arrivé. Vous avez difficilement pu passer à côté du phénomène : déguisé ou pas il s’agit pour les « tiktokeurs » de proposer leur propre version d’une mini chorégraphie en vogue, ou de faire du play back. Il faut bien l’avouer c’est parfois très drôle, surtout quand de grands dadais se prennent gravement au sérieux en tentant de reproduire une gestuelle digne d’une kermesse de maternelle, tout ça en donnant l’impression de jouer leur vie.

A l’heure où tout le monde veut devenir une star en en faisant le moins possible, ceux qui en plus sont totalement étrangers au mot « talent », se sont parfois lancés dans une dangereuse surenchère pour attirer des souscripteurs à leur chaîne de vidéos. Ce sont ainsi des légions entières de gamins qui ont pimenté voire même sexualisé leurs prestations au point de créer le malaise et d’écorner l’image de marque de ce nouvel acteur du web. Heureusement l’innocence et la bienveillance sont encore majoritaire sur TikTok, mais ce n’est pas nécessairement ce qui fait le plus buzzer …

Sans compter un autre problème de taille, son siège social est basé en Chine et après plusieurs rapports d’agences fédérales américaines, Donald Trump a accusé l’application d’être un outil d’espionnage pour les services de renseignement chinois. Ainsi, le Président des USA a-t-il signé, dans la nuit du 6 au 7 août, un décret interdisant, d’ici la mi-septembre, toute transaction « des personnes sous juridiction américaine » avec la maison mère chinoise de TikTok. Seule possibilité pour cette dernière de s’en sortir, se vendre à une entité américaine en urgence. Aux dernières nouvelles ce serait une joint-venture entre Microsoft et Walmart qui serait prête à mettre la main au portefeuille, mais hier, coup de théâtre. Comme par hasard le gouvernement chinois annonce la révision de certaines règles liées à la revente de sociétés qui ont notamment pour activité de gérer le traitement d’algorithmes informatiques. En gros je vous la fais courte, ce faisant ils plombent TikTok et l’oblige à obtenir leur accord avant toute cession.

De là à ce qu’Apple et Google finissent par supprimer l’application de leur catalogue pour ne pas se mettre hors la loi avant le délai fixé par Trump il n’y a qu’un pas, alors vite, avant que ce ne soit trop tard, trémoussons-nous dans toute notre grâce la plus aguicheuse possible.

Article précedent

La revue de presque de Nicolas Canteloup d'Europe 1 - L'intégrale du 1/09/2020

Article suivant

Répondeur de 6:30, le 01/09/2020

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Rebondissement légal : TikTok en péril – Edito 01/09/2020