ACTUS LOCALESECONOMIE

Recherche et innovation : le Pays lance un appel à projet le 1er mars

Trois ans après le premier, un second appel à projets visant à développer, soutenir et accompagner l’innovation en Polynésie française sera lancé la semaine prochaine. L’objectif recherché est de favoriser un partenariat public – privé solide et durable, afin de contribuer à la mise en place en Polynésie française, d’une économie insulaire adaptée et résiliente.

En effet, la très grande majorité voire la totalité des effectifs et des dépenses de recherche réalisées en Polynésie française est issue du secteur public. Alors que le secteur privé est quant à lui caractérisé par la prédominance de très petites entreprises (TPE), disposant de ressources humaines spécialisées et financières limitées, adressant un marché de taille restreinte.

Afin de promouvoir une culture de l’innovation, le premier appel à projets intitulé « Recherche et Innovation : Partenariat Public-Privé » avait été lancé le 25 janvier 2019. Il a permis de co-financer cinq projets d’une durée de trois ans, dans les domaines de l’économie circulaire, l’agriculture, l’aquaculture, les énergies renouvelables et les risques naturels.

En vue de poursuivre et de renforcer cette démarche de soutien à la recherche- développement et au transfert de technologie vers le secteur privé, associé à la formation des futurs cadres et experts de ces domaines, le second appel à projets intitulé « Recherche et Innovation : Partenariat Public – Privé pour Preuve de concept » sera lancé le 1er mars 2021.  Les projets attendus visent à établir la preuve de concept, c’est-à-dire à démontrer la faisabilité d’une innovation, une étape importante sur la voie de la réalisation d’un véritable prototype. Les projets devront donc tendre vers une solution ou un produit, procédé, service susceptible d’être rapidement valorisé.

Les projets en réponse à l’appel seront à déposer avant le 31 mai 2021 midi, ce qui laisse 3 mois aux porteurs de projets pour élaborer leur projet et organiser leurs partenariats. La durée des projets ne devra pas excéder 3 ans. Le financement pourra monter jusqu’à deux tiers du budget total du projet tout en n’excédant pas 6 millions Fcfp par an (soit 18 millions Fcfp pour un projet de trois ans).

Avec communiqué

Article précedent

Covid-19 : Double test PCR pour les arrivants en quatorzaine

Article suivant

74 mesures pour le plan de relance "revu et augmenté" d'Yvonnick Raffin

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Recherche et innovation : le Pays lance un appel à projet le 1er mars