ACTUS LOCALESCULTURE

Rendez-vous en septembre pour un Putain de week-end

« Putain de week-end ! », comédie écrite et interprétée par Stéphane Martino, revient sur la scène du Petit du théâtre de la Maison de la culture les 14 et 15 septembre prochain après avoir reçu un vif succès en début d’année.

Malgré son titre percutant, la pièce de théâtre « Putain de week-end !» reste néanmoins une comédie romantique sur fond de huis clos entre deux personnes condamnées à se supporter le temps d’un avis de tempête. Le pitch : « Stéphanie la mystique et Stéphane le bourru ne se connaissent pas et pourtant à la suite d’un bug Internet, ils vont devoir cohabiter le temps d’un week-end et ce supporter. Sauf qu’ils sont l’un et l’autre insupportables ! Un avis de tempête les oblige à rester ensemble quoi qu’il arrive dans un bungalow trop petit pour s’ignorer… ».

Avec plusieurs centaine de représentations sur différentes scènes métropolitaine, l’auteur et acteur Stéphane Martino a souhaité remonter sur scène après l’engouement du public polynésien en janvier dernier.

Passionné par les rapports humains et leurs travers, Stéphane Martino a déjà écrit plusieurs pièces et souhaite avant tout passer un message sur le vivre ensemble, en couple ou en amis.

L’auteur présentera en novembre prochain aux cotés de sa complice de jeu, Taina Fabre, une nouvelle œuvre inspirée de son vécu en Polynésie dans Mon tane est un farani. La première se jouera sur la scène du Paradise. La pièce évoluera comme toujours autour d’une histoire de couple, mais aura la particularité de mettre en exergue les différences culturelles entre métropolitains et Polynésiens.

Pratique :

Putain de week-end !, au Petit théâtre de la Maison de la culture vendredi 14 septembre 2018 et samedi 15 septembre 2018 à 19h30. Tarif unique : 3 000 Fcfp. Réservations sur www.ticket-pacific.pf, à Carrefour Arue, Faa’a et Punaauia et chez Radio 1 à Fare ute.

Article précedent

Michel Bourez éliminé d’entrée à Rio

Article suivant

La gendarmerie détruits 200 vieux casques

1 Commentaire

  1. GTI
    15 mai 2018 à 16h50 — Répondre

    Je ne pense pas être un vieux coincé, et dans la vie privée les grossièretés ne me font pas peur. Mais l’affichage du titre de cette pièce pendant des semaines dans les rues de Papeete m’a écorché l’œil. Ce ne sont pas de mots qu’on emploie en Polynésie. Et mes enfants adorent lire tout ce qui leur tombent sous les yeux. Je regrette sincèrement que l’abréviation censurée « P… » de week-end n’ait pas été utilisée pour l’affiche. C’est moche et ce n’est pas respectueux des gens qui veulent juste un peu de dignité dans l’espace public, sans pour autant être des c….pincés.

Répondre à GTI Annuler la réponse.

PARTAGER

Rendez-vous en septembre pour un Putain de week-end