EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Rentrée : des idées de mots d’excuse … – Edito 12/08/2016

C’était hier matin pour plus de 20 000 élèves du secondaire en Polynésie la rentrée des classes. Et bientôt les bonnes vieilles habitudes pour certains seront à nouveau de mise, absences ou retards.

Je suis tombé sur un vieil article de nos confrères d’Europe 1 datant de 2013 où ils annonçaient la sortie du dernier bouquin d’un enseignant, Patrice Romain, intitulé tout simplement « Mots d’excuse ». Alors si vous le voulez bien, en ce vendredi, veille de long week end puisque ce lundi 15 août est férié, détendons-nous. Je vais vous livrer certains des mots qui m’ont beaucoup amusé. Ils sont 100% véridiques.

Voici une manière par exemple de s’excuser avec élégance :  « Madame, je m’excuse pour le retard a Tatiana parce que hier matin avec les gosses qui gueulaient et le chien qui dégueulait, c’était carrément le bordel à la maison ».

On peut aussi mettre ça sur le dos des éléments : « Madame, excuse le retard de Brandon, il m’a dit qu’il avait le vent de face en marchant. Merci madame. »

Il est aussi possible de trouver des prétextes syndicaux « William n’est pas venu à l’école hier parce qu’il a fait grève. Chacun son tour ».

Il y en a d’autres des très bons mais ils sont très métropolitains, donc je me suis dit que j’allais vouas aider un peu si vous manquez d’inspiration dans les semaines à venir :

« Madame, pas aussi gueuler là dessus Teava pour son absence steplé. C’est à cause hoa de l’instabilité politique du Fenua ».

« Chef, pas toi farue Hanihei de la classe à cause de son retard, comme elle a eu peur en voyant les infos elle a cherché seûment dans les placards si y’avait pas de la vaisselle de la Présidence à rendre. Comme elle a pas aussi compris le gag avec Flosse ma … Pas euh sa faute »

« Chère Madame, c’est avec beaucoup de regrets que je déplore sans doute comme vous l’absence d’Antoine ce matin. Toutefois, à sa décharge et avec quelques courageux volontaires, il participait au désenchouage d’une jeune baleine coincée sur le récif ».

Quant à moi si d’aventure je devais sécher la radio j’en ai une toute trouvée et vous êtes plus de 80 000 à savoir pourquoi : « Chère Sonia, cher Frédéric, un dérangement intestinal aigu m’empêche de prendre le micro ce matin. Le fafaru n’était définitivement pas frais … ». Bonne rentrée !

Article précedent

La barre des 190 000 touristes par an franchie !

Article suivant

En attendant Bourez contre Slater...

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Rentrée : des idées de mots d’excuse … – Edito 12/08/2016