A VOUS LA PAROLEEMISSIONS

Replay A vous la parole du 09/09/2016 – Les suites de l’édito sur le défi « malbouffe »

Comme il a l’habitude de le faire Alexandre Taliercio proposait ce vendredi aux auditeurs de Radio 1 de réagir en direct dans A vous la parole à son édito du jour sur ce défi « malbouffe » choquant organisé dans un Supermarché de Faa’a. Mais c’était sans compter sur le fait que ce dernier, Toa Faa’a, s’est lui-même dénoncé publiquement et tente de se défendre en détournant l’attention en osant prêter à Alexandre des propos très graves qu’il n’a jamais tenus et auxquels il répond en direct.

Article précedent

Le Conseil de sécurité se réunit en urgence après le 5e essai nucléaire nord-coréen

Article suivant

Une lettre d’amour de près d’un siècle retrouvée sur un chantier

3 Commentaires

  1. 12 septembre 2016 à 14h40 — Répondre

    le grand expert alexandre !!! waow !!

  2. CHAUMEL Jean-François
    14 septembre 2016 à 20h25 — Répondre

    Pitié Alexandre, arrêtons l’hypocrisie, jusqu’à quand va-t-on continuer à chercher des excuses au surpoids d’une population qui se suicide avec la bénédiction des politiques ? Comment peut-on demander aux établissements de distribuer encore et encore des aliments au prétexte que les enfants n’ont pas mangé ? au prétexte qu’il faut financer une sortie de classe ou je ne sais qu’elle autre activité extra-scolaire.
    Il n’y a pas de snack dans les écoles, çà c’est faux (ou exceptionnels) et je t’invite à vérifier sur place. Par contre, c’est évident que les snacks fleurissent autour des écoles malgré les arrêtés municipaux (je peux t’en fournir deux : Papeete et Paea).
    Les contrôles demandés par l’un de tes auditeurs n’ont pas à être mis en place : les établissements ne doivent pas vendre des aliments sous n’importe quel prétexte.
    Si tu peux, je t’invite à rencontrer Mme Annaelle PAUPIER, diététicienne du Bureau des Maladies Liés au Mode de Vie, dont le bureau est au Département des Programmes de Prévention de la Direction de la Santé face au temple Paofai.
    Elle pourra ainsi te confirmer que la très grosse majorité des enfants prennent un petit déjeuner le matin et que sous prétexte que certains ne le font pas, on va accepter des roulottes à proximité des écoles ou même que les établissements vendent viennoiseries et casse croutes.
    A quand l’interdiction totale comme en France (merci Mme ROYAL) dans tous les établissements scolaires ? A quand la mise en place d’un cordon sanitaire autour des établissements scolaires ? Et surtout, arrêtons de dire qu’en mettant en place une telle mesure, on va mettre au chomage des familles entières ! A croire que l’on préfère fermer les yeux et s’asseoir sur les différents arrêtés municipaux et surtout sur les milliards engloutis en coût de traitement de santé.
    Bon j’arrête surtout quand je t’entends accepter le surpoids du moment qu’on est heureux !
    OK, alors, bouffons, bouffons, bouffons, qu’importe tant qu’on est heureux !
    Le film « La grande bouffe » semble tellement ridicule à côté de cela : eux au moins se sont suicidés sans aucun impact sur la société qui les entoure !

    • 14 septembre 2016 à 23h15 — Répondre

      Tu dis surtout n’importe quoi. Tu as entendu ce qui te faisais plaisir… C’est navrant qu’entre mon édito et une heure d’émission tu n’aies été plus attentif…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Replay A vous la parole du 09/09/2016 – Les suites de l’édito sur le défi « malbouffe »