ACTUS LOCALESLÉGISLATIVES 2017POLITIQUE

Richard Tuheiava : « Rendre les Polynésiens propriétaires de leurs ressources »

© Radio 1

À quelques jours du premier tour des législatives, Radio 1 et Tiare FM vous aident à découvrir ou à redécouvrir chacun des 27 prétendants à la députation. Portrait du candidat Tavini de la 1ère circonscription, Richard Tuheiava.

Marié et père de trois enfants, Richard Tuheiava est âgé de 43 ans. Après des études de droit à l’université de la Polynésie française et à Aix-en-Provence, il est entré au barreau de Papeete comme avocat à 23 ans. Une carrière professionnelle démarrée aussi jeune que sa carrière politique. A la faveur de l’accord du 7/7/7 entre Oscar Temaru et Gaston Flosse, Richard Tuheiava a remporté l’élection sénatoriale de 2008 pour siéger au palais du Luxembourg à seulement 35 ans. Egalement élu conseiller municipal de l’opposition à Arue en 2008, Richard Tuheiava a dû abandonner son mandat communal pour celui de représentant à l’assemblée de la Polynésie française en 2013. Candidat malheureux aux sénatoriales de 2014, il est aujourd’hui président délégué du Tavini Huiraatira. Féru de randonné et de golf, Richard Tuheiava se « passionne » pour la gestion de projets pour Unesco, avec notamment le dossier du classement de Taputapuatea au patrimoine mondial qui sera examiné en Pologne le… 7/7/17 ! Pas de hasard.

Portrait chinois :

Si j’étais un animal : Je serais un aigle, notamment pour sa vue perçante, sa solitude et sa fidélité.

Si j’étais un événement : Je serais le jour de signature de la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique.

Si j’étais un lieu : Je serais le grand monastère de Lhassa (Tibet).

Si j’étais une légende politique : Je serais Abraham Lincoln.

Mon livre de chevet : « Healing Society » du Dr Seung Heung Lee.

Mon film/ma série immanquable : Cold Case.

Mon mentor : Stephen Covey et Epeli Hau’ofa (tous deux décédés).

Ma devise : « Love me and I will always be in your Heart ; Hate me and I will always be in your Mind ».

Ce qui me révolte en politique : La médiocrité et la récupération du travail des autres.

Article précedent

Yves Conroy : "Candidat pour mes combats"

Article suivant

Astride Mara : "Pour un nouveau projet de société"

1 Commentaire

  1. Chaval
    1 juin 2017 à 5h56 — Répondre

    Il est toujours au barreau lui ? L’indépendance des Etats Unis …et que ont devenus les « vrais Américains? Où sont donc toutes ses tribus parqués ? L’indépendance vis à vis de qui des « indiens » ? Bla bla bla…parau parau parau

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Richard Tuheiava : « Rendre les Polynésiens propriétaires de leurs ressources »