EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Richesse et intelligence : des rapports entre eux – Edito 18/06/2021

Je ne veux surtout pas en tirer une généralité mais la plupart du temps il s’avère que les gens qui m’ont dit que l’argent ne faisait pas le bonheur étaient soit des personnes aisées blasées, soit des néo hippies, le genre à se nourrir en picorant des graines de chia tout en en sirotant un thé matcha. Je ne suis pas du genre envieux, la réussite des autres aurait plutôt tendance à me donner des ailes pour viser un statu quo avec eux, ou me challenger à les dépasser. Cependant, par les temps difficiles que nous traversons et alors que l’éclaircie point au bout du tunnel de cette pandémie, on est quand même trois/quatre, minimum, à nous rendre compte que sans un rond on tire un peu la tronche. On sourit en biais.

Dans un monde où sempiternellement les supers riches continuent de se gaver et que leurs portions augmentent, tandis que les pauvres tirent de plus en plus la langue, la clé du succès d’une vie apaisée passe-t-elle par un stoïcisme qu’on se fait rentrer dans le cerveau à gros coups de méthode Coué ? Il faudrait donc quand on est dans la difficulté que l’on apprenne à avoir la banane alors que toute la société qui nous entoure repose sur un postulat vicié : pour exister et compter il faut pouvoir consommer, en mode : « Montre-moi le contenu de ton chariot et je te dirai qui tu es ».

Et il y a ceux qui se sacrifient pour leurs enfants, qui se privent pour qu’eux, ils aient. Ces parents qui motivent leurs petits à faire mieux qu’eux, à poursuivre des études supérieures, à s’instruire. Oui, car dans l’inconscient collectif, être intelligent rime la plupart du temps avec le fait d’être riche. Mais à mon sens il s’agit là d’une autre méthode d’auto-persuasion critiquable, car dans les faits et sur la base de mes seules observations, il n’y a aucun systématisme dans ce domaine. Il y a des riches stupides à manger du foin et des gens brillants qui galèrent. Mais attention pas de fatalisme pour autant, ça ne veut pas dire qu’il vaut mieux baisser les bras, claquer la porte de son bahut et se lancer dans n’importe quel business dans l’air du temps.

Sans vouloir passer pour l’anar ou le camarade coco de service, je crois qu’il serait pertinent qu’alors que notre modèle de société est manifestement défaillant, que la réussite des uns écrase les autres, que des forces de l’obscure se liguent toujours pour bâillonner ceux qui pourraient éclairer la communauté, l’on se dise les choses. Riche ou pauvre la vie est une lutte de tous les instants et mieux vaut être armé intellectuellement pour être en mesure de déceler la fourberie, s’en affranchir, pour gravir plus vite et efficacement les étages de l’ascenseur social. Dans tous les sens du terme, on ne pourra que se rendre compte que par la connaissance on s’enrichit.

répondeur
Article précedent

Répondeur de 6:30, le 18/06/21

Article suivant

La revue de presque de Nicolas Canteloup d'Europe 1 - Le Replay du 18/06/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Richesse et intelligence : des rapports entre eux – Edito 18/06/2021