ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Roch Wamytan regrette que la France ait deux discours

Roch Wamytan reçu à la présidence © Présidence

Roch Wamytan reçu à la présidence © Présidence

Le président indépendantiste du Congrès de la Nouvelle-Calédonie est actuellement en visite en Polynésie française.

L’occasion pour lui de revenir sur le discours prononcé par le ministre des Outre-mer Victorin Lurel la semaine dernière. « La France refuse de s’inscrire dans un processus international de décolonisation marquant le respect qu’elle porte au choix qui a été démocratiquement exprimé par les polynésiens […] L’indépendance de la Polynésie française n’est pas la solution aux problèmes que rencontre ce territoire » avait déclaré le ministre des Outre-mer à l’Assemblée de la Polynésie française vendredi dernier.

Et concernant cette question de la décolonisation, Roch Wamytan regrette le double discours de l’État.

Dans les Accords de Nouméa, il est en effet indiqué que le processus d’émancipation de la Nouvelle-Calédonie, sera porté par la France à l’ONU. Un discours qui se veut pour le président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie contraire au discours tenu pour la Polynésie française.

Roch Wamytan devrait signer jeudi la convention de partenariat entre l’Assemblée de la Polynésie française et le Congrès de la Nouvelle-Calédonie afin de traiter des problématiques communes entre les deux pays.

Article précedent

Les grands travaux avancent...

Article suivant

Fauchée par une voiture elle n'a pas survécu

1 Commentaire

  1. 4 décembre 2013 à 15h54 — Répondre

    Quoi? Seulement deux discours? (J'avais pensé à celui maçon-nique et l'autre, celui servi sur un plateau)
    Mais elle devrait en avoir bien plus ne serait-ce qu'à la vue des TROIS drapeaux sur la photo… dont celui de la Nouvelle-Calédonie française qui lui-même a un jumeau hoohohohohoho
    [email protected]

Laisser un commentaire

PARTAGER

Roch Wamytan regrette que la France ait deux discours