ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Rohfritsch : « La bataille des compétences doit s’arrêter »

© Radio 1

Le gouvernement a rencontré les tavana vendredi après une semaine de congrès des communes. Le vice-président du Pays s’est réjoui du « climat apaisé » de ce congrès, se satisfaisant du compromis trouvé sur la question du transfert des compétences.

« Développer ensemble », c’est le thème qui a réuni vendredi le gouvernement et les tavana à la présidence suite au 28ème congrès des communes qui s’est tenu cette semaine à Mahina. En l’absence du président, le vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, s’est réjoui du « climat apaisé » de ce congrès qu’il a attribué à la volonté d’Edouard Fritch et de son gouvernement de « redoubler d’effort pour écouter les maires. »

Il ajoute que « tout n’est pas résolu ». Les maires demandent la mise en place d’une véritable fiscalité communale. Mais pour Teva Rohfritsch « la bataille des compétences » n’a pas lieu d’être. Il dit préférer le partage au transfert de compétences et appelle les tavana à « réfléchir à mieux faire ensemble. »

 

Article précedent

A quelle taille pêcher les poissons de lagon ?

Article suivant

Un piéton fauché sur la RDO entre la vie et la mort

1 Commentaire

  1. MATA
    5 août 2017 à 5h02 — Répondre

    L’ego du VP est demeuré intact depuis son entrée au tahoeraa. Toujours ramené les choses à leur petite personne c’est hallucinant!!! Comme eux, les maires jouent bien leur rôle d’acteur et tant que la sucette est là tout le monde il est content donc rien de transcendant. Allez teva continue d’y croire c’est déjà ça.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Rohfritsch : « La bataille des compétences doit s’arrêter »