ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Sachet et Lehartel nouveaux visages du gouvernement

© Nicolas Perez

Deux nouveaux visages féminins font leur entrée dans le nouveau gouvernement d’Edouard Fritch : Isabelle Sachet et Christelle Lehartel. La première, nouvelle ministre de la Famille, des Solidarités et de l’Egalité des chances, veut « répondre aux attentes de la population ». La seconde, en charge de l’Education, de la Jeunesse et des Sports, veut s’attaquer au problème des étudiants polynésiens en métropole « pour beaucoup considérés comme étant étrangers ».

Le président Edouard Fritch a présenté son nouveau gouvernement mercredi matin à l’assemblée, devant les élus du Tapura et du Tavini, ainsi qu’un seul élu Tahoeraa, Bernard Natua. « C’est un lieu inhabituel », reconnait Edouard Fritch qui souhaite rompre avec la tradition des « cérémonies de présentation limitées essentiellement à la presse ».

Si René Temeharo retrouve une place de ministre qu’il avait lâchée en 2015, deux nouveaux visages font leur entrée au gouvernement. Isabelle Sachet en tant que ministre de la Famille et des Solidarités, en charge de l’Egalité des chances. Licenciée en lettres modernes, elle a été enseignante pendant sept ans à Tahiti, Taioha’e et Tubuai aux Australes. Elle a ensuite été directrice d’école pendant 20 ans à Tubuai et à Faa’a. Elle est aussi la présidente de la structure « Metua ete no te ora Faa’a » et fait partie du comité de pilotage né de la conférence de la Famille. « C’est une personne qui est très au fait de la situation de nos familles en Polynésie et qui est très au fait des 130 mesures qui nous devons mettre en œuvre pour venir accompagner ces familles en difficulté », a indiqué Edouard Fritch. De son côté, la nouvelle ministre affirme que cette nomination a été une surprise mais qu’elle compte s’y investir « à fond ».

Christelle Lehartel, ancienne tavana de Papara et actuellement dans l’opposition au conseil municipal, est la nouvelle ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports. Elle non plus ne s’attendait pas à entrer au gouvernement. Enseignante et directrice d’école depuis une trentaine d’année, elle a passé sa journée de mardi « en classe pour préparer la rentrée scolaire ».

Un point focalise déjà l’attention de Christel Lehartel. L’objectif de régler le problème des étudiants en métropole. Etudiants très souvent considérés, selon elle, comme des « étrangers ». Un souci dont elle a fait état il y a quelques mois lors des assises de l’outre-mer.

Article précedent

Cinq nouveaux entrants à l’assemblée

Article suivant

Une télé sans réalité - Edito 23/05/2018

2 Commentaires

  1. TAIANUI
    24 mai 2018 à 8h33 — Répondre

    Bienvenue Madame la Ministre SACHET

  2. ELMA
    24 mai 2018 à 12h15 — Répondre

    Nous t’accueillons les bras ouverts Madame SACHET et travaillons ensemble pour notre peuple comme tu l’as toujours fait depuis ta carrière d’institutrice , de directrice et conseiller territoriale ( 2013 à 2018 ) et enfin Ministre.

    Tu mérites grandement ton siège

Laisser un commentaire

PARTAGER

Sachet et Lehartel nouveaux visages du gouvernement