INTERNATIONALPOLITIQUE

Sarkozy va s’exprimer sur l’Europe

© REUTERS

© REUTERS

A LA RESCOUSSE – L’ancien président va prendre la parole via une tribune dans Le Point daté de jeudi.

L’INFO. Il a longtemps hésité, mais il va se lancer. Nicolas Sarkozy va publier une tribune sur les élections européennes dans Le Point daté de jeudi. L’ex-chef de l’Etat ne s’était plus exprimé publiquement depuis sa précédente tribune, le 20 mars, à la veille du premier tour des municipales, dans Le Figaro, dans laquelle il répondait aux soupçons pesant contre lui de « trafic d’influence », à la suite de sa mise sur écoute téléphonique par la justice.

Réformer Schengen. Dans cette tribune, intitulée « l’Europe ou le déclin », Nicolas Sarkozy, soucieux de se placer au dessus de la mêlée, cherche à apparaître non comme un « eurobéat » mais plutôt comme un Européen lucide et pragmatique. Il souligne notamment l’importance de la relation franco-allemande, critique les eurosceptiques et les populistes. Et appelle de ses vœux une Europe qui se réforme, à commencer par les accords de Schengen, selon les informations recueillies par Europe 1.

Parler pour rappeler qu’il est là. Depuis plusieurs semaines, confrontés à la montée du Front national dans les sondages, plusieurs ténors UMP ont demandé à haute voix à l’ancien président de prendre la parole. « Je souhaite qu’il s’exprime. Il l’a fait avant les élections municipales, on ne peut pas dire que cela nous a nui », a ainsi lancé Renaud Muselier, tête de liste UMP dans le Sud-Est. « J’aimerais entendre (la) voix (de Nicolas Sarkozy) avant les élections européennes, à la lumière du débat qui est en train de s’installer dans notre famille politique, qui va montrer un arc-en-ciel très large. Je pense qu’il sera précieux d’entendre sa voix », a également affirmé François Baroin au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.

Jusqu’à présent, Nicolas Sarkozy hésitait à entrer dans le campagne, notamment en raison du risque de voir le FN devancer l’UMP dimanche prochain. Mais l’affaiblissement de Jean-François Copé, empêtré dans l’affaire Bygmalion, laisse, à son goût, un peu trop de place aux ambitieux que sont Alain Juppé et François Fillon. Et comme, en plus, les couteaux s’aiguisent déjà à l’UMP en prévision d’une offensive anti-Copé, l’heure était venue de se rappeler au bon souvenir de sa famille politique.

Brésil : plus de 120 otages lors d'une mutinerie dans une prison

TOUR D’HORIZON – Européennes : ce que la gauche et l’UMP ont à y perdre

ON BALANCE – Le Parlement européen, machine à recycler de l’UMP

Source : Europe1

 

Article précedent

Viol dans un lycée de La Rochelle : les tests ADN n'ont rien donné

Article suivant

Beignets de carotte

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Sarkozy va s’exprimer sur l’Europe