EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Sceptiques : ils étaient juste FIU, ils deviennent dangereux – Edito 19/03/2021

Cela me prend en moyenne moins de 2mn pour être fixé sur la véracité ou non  de quelque chose qui m’est présenté comme une information fiable. Je ne sais pas qui je dois remercier pour avoir le réflexe de le faire afin de me forger une  opinion, ensuite de la véhiculer, de m’en faire l’avocat, voire même le prédicateur, la défendant bec et ongle afin de convaincre mes interlocuteurs. Quelle est cette habitude devenue dramatique par les temps qui courent d’accorder le même crédit au premier truc qui vous est mis sous le nez, qu’à des articles légitimes « sourcés » sur des bases solides ? Et surtout de ne même pas prendre la peine de chercher la vérité, et préférer jouer à se faire peur ?

Les fantasmes et autres mensonges qui sont actuellement en libre circulation à propos de la pandémie, et des effets des vaccins contre la Covid19 en particulier est tout bonnement effrayante. J’assiste, complètement consterné, au fait que des cerveaux brillants se laissent berner, voire même viciés. Après la consternation vient la colère (vous l’entendez). Une frange importante des sceptiques est totalement endoctrinée et tente à son tour de semer le doute dans les esprits. A bien des égards je vois là un danger presque plus important que cette épidémie mondiale que nous finirons par surmonter. Mais les effets pervers sur l’altération orchestrée de la pensée, de l’expression du libre arbitre, ne vont pas pour autant disparaître dans la foulée car ils deviennent l’essence d’une nouvelle forme de citoyenneté.

Un courant, nauséabond se répand, il devient systémique. Pour exister en tant qu’individu libre il faudrait douter du puissant de manière systématique. Pire que douter, partir du principe qu’il vous veut du mal. Qu’un grand but caché pour asservir l’humanité profite de la situation « covidée » pour être orchestrée. Disons les choses, tant pis si cela en fâche certains – mais alors vraiment … – : il faut se faire soigner. On nage là dans une pathétique paranoïa obsessionnelle qui devient collective. Elle est d’autant plus inquiétante qu’elle commence à éclabousser les esprits jadis bien plus rationnels. Elle pollue. Il ne faut pas avoir peur de se confronter à cette nouvelle espèce d’inquiétants « sachants », même si sur les relais d’opinion ces derniers s’avèrent être les plus virulents, violents aussi. Il est primordial de ne pas se laisser avoir à l’usure, par ce qui au final est … une pauvre bande de peureux frustrés.

Face à l’adversité, à ce que l’on ne comprend pas, à ce que l’on ne maîtrise pas, on s’élève par la retenue, par la recherche de la vérité, par la quête de la connaissance, la vraie. Cela ne peut arriver en cédant à nos plus basses pulsions, en nous complaisant dans l’effrayant, que l’on voudrait rendre éblouissant, mais qui n’est qu’avilissant.

Article précedent

LA PASSION DU VIN 19/03/2021

Article suivant

La minute de l'entrepreneur 19/03/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Sceptiques : ils étaient juste FIU, ils deviennent dangereux – Edito 19/03/2021