INTERNATIONAL

Selon Abbas, l'ambassade américaine à Jérusalem serait « désastreux »

Ramallah (Territoires palestiniens) (AFP) – Le président palestinien Mahmoud Abbas a écrit au président américain élu Donald Trump pour lui dire que transférer l’ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem aurait un effet « désastreux » dans la région, a rapporté lundi l’agence officielle palestinienne.

Déménager l’ambassade aurait « un impact désastreux sur le processus de paix, sur une solution à deux Etats et sur la stabilité et la sécurité de toute la région », a écrit M. Abbas dans cette lettre envoyée à une date non-précisée par l’agence Wafa.

M. Abbas a aussi écrit à d’autres dirigeants, dont ceux de la Russie, de la Chine et de l’Union européenne, les appelant à ne pas « épargner leurs efforts » pour contrer un tel transfert, a dit Wafa.

M. Trump a promis pendant sa campagne de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël et de déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Il romprait ainsi avec la politique historique des Etats-Unis qui est aussi celle de la très grande majorité de la communauté internationale.

Israël proclame que Jérusalem sa capitale est indivisible, y compris Jérusalem-Est, la partie majoritairement palestinienne de la ville, qu’Israël occupe depuis 1967 et qui a depuis été annexée. Cette annexion n’a jamais été reconnue par la communauté internationale. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

Le statut de Jérusalem est l’une des questions les plus épineuses d’un règlement du conflit israélo-palestinien qui se fait toujours attendre.

Israël est favorable au projet de M. Trump après avoir encouragé, sans succès, les présidents américains précédents à installer l’ambassade à Jérusalem.

M. Trump a nommé pour futur ambassadeur en Israël David Friedman, un partisan de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée. M. Friedman a indiqué dans un communiqué le mois dernier qu’il était impatient de travailler « depuis l’ambassade des Etats-Unis dans la capitale éternelle d’Israël, Jérusalem ».

Le secrétaire d’Etat américain sortant John Kerry a dit la semaine passée à la chaîne CBS que le déménagement de l’ambassade causerait « une explosion, une explosion absolue dans la région, pas seulement en Cisjordanie et peut-être en Israël même, mais à travers toute la région ».

Le président palestinien Mahmoud Abbas, à Bethléem le 7 janvier 2017. © AFP

© AFP/Archives MUSA AL SHAER
Le président palestinien Mahmoud Abbas, à Bethléem le 7 janvier 2017

Article précedent

Dax: procès d'un "faucheur de chaises", "contre-procès" de l'évasion fiscale

Article suivant

Prix Fifa: nouveau sacre de Ronaldo, Ranieri meilleur entraîneur

1 Commentaire

  1. Mihi
    9 janvier 2017 à 12h47 — Répondre

    Alan Baker, «Israël n’est ni un colonialiste ni un “occupant”», Le CAPE de Jérusalem : http://jcpa-lecape.org/israel-nest-ni-un-colonialiste-ni-un-occupant/

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Selon Abbas, l'ambassade américaine à Jérusalem serait « désastreux »