EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Si seulement il existait un vaccin contre la désinformation sur les vaccins … – Edito 22/11/2017

S’il y a bien une chose qui m’agace ce sont tous ces experts du dimanche, qui ont un avis tranché et définitif sur l’utilité des vaccins mais qui pourtant n’ont jamais mis les pieds en fac de médecine. Ils en sont pourtant au point, la bave aux lèvres, de se répandre partout où ils le peuvent sur le danger que représente la vaccination. C’est le commentaire d’une internaute qui publiait la vidéo d’un énième illuminé qui aurait soit disant étudié la question qui m’a fait bondir. Lorsque une de ses amis lui a demandé contre quel vaccin elle s’insurgeait, elle lui a répondu qu’avec le recul, tous ; au prétexte qu’ils affaibliraient l’immunité. Elle concluait que si elle avait un enfant aujourd’hui, elle n’accepterait pour lui « aucun vaccin ».

De mon point de vue ce ne sont pas les vaccins qui représentent le danger, ce sont des gens comme ça. Dernièrement en France il était annoncé que l’on passerait de 3 vaccins obligatoires à 11. Des maladies que l’on croyait vaincues sont réapparues et c’est donc par mesure de précaution que l’Assemblée Nationale a pris cette décision, d’autant plus justement que des vaccins existent, qu’elles doivent être combattues et amenées à disparaître en raréfiant au maximum les porteurs potentiels.

Pourtant il reste donc des irréductibles, qui préfèreraient laisser crever leur gamin au nom d’une lutte contre le pseudo grand complot mondial pharmaceutique. A ceux-là, je précise qu’aucun labo ne m’a filé une enveloppe kraft ou promis quoi que ce soit, mon propos et mon raisonnement ne sont animés que par ce que j’estime être le bon sens. C’est ainsi qu’en préparant cet édito je suis tombé sur le coup de gueule du célèbre docteur Michel Cymes passé dans l’émission C à vous sur France 4 en septembre dernier. Il se trouve que sans ses diplômes et son expérience, j’en suis arrivé au même ras le bol. Et parce que son propos est tellement intelligent, tellement pertinent, que lui il a un crédit que je ne saurais avoir en l’espèce, pour la première fois depuis ici, j’ai décidé, au nom du droit à la citation, de vous diffuser un extrait de son intervention afin de lui permettre de profiter sous nos latitudes de la bonne audience de mon billet sur Radio 1.

« Je ne supporte plus la désinformation. Y’a un moment vous savez les vaccins depuis Pasteur … En plus on est le pays de Pasteur et ça a sauvé des millions de vies dans le monde … C’est un acte médical quand même. Un acte médical qui peut donner des effets secondaires … Mais je ne supporte plus d’entendre ceux qui se cachent derrière la « liberté de vaccination » etc et qui sont tous des anti vaccins. Aujourd’hui, si vous ne vous faites pas vacciner, et bien vous pouvez transporter un virus qui lui risque de contaminer d’autres personnes. Ca s’appelle la santé publique. Et ces gens qui sont pour cette soi-disante liberté de vaccination se foutent complètement de la santé publique, se foutent complètement qu’à moins de 90/95% de couverture vaccinale un vaccin n’est pas efficace. Quand j’étais étudiant en médecine … en 3ème année de médecine, j’ai fait mon premier stage en service de neurochirurgie, j’ai vu un bébé mourir d’une rougeole. D’une encéphalite liée à la rougeole. Et bien quand vous avez vu ça une fois dans votre vie, tous ces gens qui font de la désinformation, je ne les lâcherai pas. Je donne mon avis, je serai sûrement leur cible préférée, mais je les lâche pas. »

 Michel, tu sais quoi ? C’est pas grave, on sera deux.

Article précedent

Répondeur de 7:30, le 22/11/2017

Article suivant

Hinarani de Longeaux bientôt maman d’une petite fille

6 Commentaires

  1. Pierre
    22 novembre 2017 à 20h47 — Répondre

    Un individu vacciné n’est pas forcément immunisé ou protégé contre la maladie !
    Michel Georget – agrégé de biologie : Réponses aux vaccins en fonction de notre système immunitaire HLA :

    – HLA B13 et B44 ne répondent pas au vaccin contre la rougeole.
    – HLA DR7 entraîne une faible réponse au vaccin anti-hépatite B.
    – HLA DR3 prédispose à des réactions explosives à toute stimulation immunitaire.
    – HLA B7 ne répond pas au BCG.
    – Aw 24 et B5 sont de mauvais répondeurs au vaccin contre la rubéole …

    Source : « L’apport des vaccinations à la santé publique ; la réalité derrière le mythe » de Michel Georget – pages 114 et 115.

    • Leptitlulu
      26 novembre 2017 à 11h01 — Répondre

      Quels sont les proportion de ces personnes dans la population et qu’elle est leur influence sur la balance avantage/risque?

    • Flore
      26 novembre 2017 à 22h42 — Répondre

      Je vais répondre avec la sempiternelle parabole de la ceinture de sécurité. Je vous la refais pas hein vous la connaissez…

  2. simone grand
    22 novembre 2017 à 22h04 — Répondre

    D’accord avec toi Alexandre. Certains braillent comme si Pasteur n’avait jamais existé…, Hopeless

  3. YO
    24 novembre 2017 à 9h24 — Répondre

    Alors injecter à un bébé, 11 vaccins, c’est-à-dire 31 doses de vaccins (dont 25 contiennent de l’aluminium, cet adjuvant toxique pour le foie, le cerveau, les reins), y compris celui de l’hépatite B, est tout à fait normal pour vous ? N’oubliez pas qu’il y a qq années de cela le Haut Conseil de la Santé avait plébiscité le vaccin contre la gastroentérite avant de faire marche arrière quand il a commencé à causer la mort de nourrissons. A méditer!!!

  4. Tahiri
    24 novembre 2017 à 11h34 — Répondre

    Se plaindre en étant « anti » des « anti » c’est pas mieux… Comment ne pas comprendre que passer de 3 vaccins à 11 c’est un peu beaucoup pour un si jeune organisme… Faudrait être parent pour comprendre ça. Et l’éternelle question de savoir à qui profite ce soudain changement est tout à fait légitime… Comment des docteurs, bien plus éminents que Mr Cymes (médecin et star de la télé pour ménageres…), peuvent avoir un avis solide contraire ??? Et ils sont en nombre et avec conférence à l’appuies… On est en droits de se poser des questions ! Les mêmes anti-mossanto utilisent les mêmes arguments que ces derniers au nom de St Pasteur… Le réveil des consciences et les nouveaux dossiers mise à jour nous montrent que l’état nous prend pour des jambons et dans tous les domaines ! pourquoi cela serait différent en matière de vaccination ?? votre édito n’aurait pas dû prendre parti contre les « anti » sous prétexte qu’ils n’ont pas fait médecine, mais d’admettre leurs légitimités. Tous les jours une énième mascarade des puissants est mise à nue, et ce dossier en à tout l’air…

Laisser un commentaire

PARTAGER

Si seulement il existait un vaccin contre la désinformation sur les vaccins … – Edito 22/11/2017