INTERNATIONAL

Siège en Syrie : Washington et Londres étudient de nouvelles sanctions

Londres (AFP) – Les États-Unis et le Royaume-Uni ont averti dimanche que les alliés occidentaux envisageaient d’imposer de nouvelles sanctions économiques ciblées contre la Syrie et la Russie face au siège d’Alep, a déclaré le secrétaire d’État américain John Kerry à Londres.

« Nous envisageons des sanctions supplémentaires et nous voulons nous montrer clairs, le président (américain Barack) Obama n’a exclu aucune option pour le moment », a déclaré John Kerry à l’issue d’une réunion sur la Syrie avec les pays affinitaires, c’est-à-dire uniquement les soutiens de la rébellion syrienne. 

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a pour sa part déclaré que de « nombreuses mesures » avaient été proposées, « dont des mesures supplémentaires contre le régime et ses soutiens », lors d’un point de presse commun.

« Ces mesures toucheront les auteurs de ces crimes », a-t-il mis en garde.  

M. Kerry a qualifié les bombardements contre les civils à Alep de « crimes contre l’humanité », tandis que Boris Johnson a appelé Moscou à faire preuve de pitié.

Tout en affirmant que Barack Obama n’excluait aucune option, John Kerry a minimisé la possibilité d’une action militaire, ajoutant qu’il était de son devoir d’épuiser toutes les solutions diplomatiques.

« Nous discutons de tous les mécanismes à notre disposition mais je ne vois nulle part en Europe un grand appétit pour partir en guerre », a-t-il ajouté après cette réunion où était également présent le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault. « Je ne pense pas que les parlements des pays européens soient prêts à déclarer la guerre ».

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry à Londres lors d'une réunion sur la Syrie, le 16 octobre 2016. © AFP

© POOL/AFP JUSTIN TALLIS
Le secrétaire d’Etat américain John Kerry à Londres lors d’une réunion sur la Syrie, le 16 octobre 2016

45c587d77200475c22af92885b64bf99795aabb5
Article précedent

Monténégro: scrutin tendu à Podgorica où le pouvoir dit avoir déjoué un complot

95dfdd5483c1d9204f4b9196f096b621d388d46c-2
Article suivant

La descente de l'atterrisseur Schiaparelli vers Mars a commencé

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Siège en Syrie : Washington et Londres étudient de nouvelles sanctions