ACTUS LOCALESECONOMIE

Statu quo chez Total

© CV

© CVcdc

Rien ne bouge dans le bras de fer qui oppose les gérants des stations services Total de Tahiti et la direction de Total Polynésie. Sept stations sont toujours fermées depuis jeudi matin : Faa’a, Papara, Taaone, Prince Hinoi, Hamuta, Tipaerui et Mamao.

Les négociations entre gérants et direction portent sur la mise en place d’indemnités de départ dans les contrats de location signés par les gérants, suite à leur inquiétude de voir Total Polynésie récupérer la gestion de leurs stations services. Ces indemnités ont finalement été consenties par la direction, mais elles sont jugées trop faibles par les gérants.

Vendredi soir, les gérants concernés se sont réunis mais pour décider de maintenir la fermeture de leurs stations jusqu’à la réouverture des négociations avec la direction.

Article précedent

Vers une école du numérique au fenua

Article suivant

Tahoeraa divisé : Fricth veut « calmer les esprits »

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Statu quo chez Total