EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Suppôts du Big Pharma et Pros Raoult : tous dans le même sac – Edito 28/01/2021

Des sommités mondiales de l’épidémiologie, le brillant mais aussi décrié Professeur Raoult en tête, en sont donc à nous annoncer que nous avons en fait à faire face à de nouvelles épidémies, et non pas à des pics de la première. Le virus original a muté, en différentes versions selon les pays, à cause notamment des animaux domestiques qui se trouvaient près des bassins d’infection, on reparle par exemple de ces pauvres visons. Mais selon le Directeur de l’IHU de Marseille, dans une vidéo tonitruante qui date de 24h, celui-ci jette un énorme pavé dans la mare. Il révèle en effet que de premières données, qui tendront à se confirmer dès la conclusion d’une étude en cours, révèlent que le fameux Remdésivir qui était le médicament longtemps privilégié par les autorités pour le traitement des formes aigües de la maladie, s’avère être mutagène. Le Pr Raoult l’accuse donc d’être potentiellement responsable d’avoir permis au Covid-19 tel qu’on le connaissait au premier semestre 2020, de muter bien plus rapidement qu’il ne l’aurait fait de lui-même. Wow.

Quand on connaît la croisade contre ce médicament du labo américain Gilead dans laquelle le Professeur marseillais est lancé depuis le tout début de la pandémie, on se dit qu’il tient là sa vengeance ultime. Rappelons en-effet que la molécule avait été largement préférée dans les hautes-sphères, y compris scientifiques, à l’hydroxychloroquine qu’il portait lui à bouts de bras. C’est un peu moins flagrant ces derniers temps, surtout depuis qu’une correspondance scientifique qu’il avait cosigné avec d’autres pontes du secteur, notait qu’au final les patients traités avec la molécule antipaludique n’avaient pas moins besoin d’être mis sous oxygène, ou qu’ils ne mouraient pas moins que ceux qui étaient traités avec autre chose. De quoi semer le trouble, c’est le moins qu’on puisse dire. Foi d’un ex converti à la cause Raoult qui se rend compte que le confinement était manifestement très dur pour le cerveau.

Donc pour surfer sur ce que je vous disais ces derniers temps, entre des blouses blanches assurément vendues au Big Pharma, et d’autres qui s’agitent beaucoup trop, misent sur leur notoriété et leurs achèvements passés pour véhiculer ce qui s’avère au final être de faux espoirs, participant ainsi à l’émergence exponentielle d’une nouvelle citoyenneté complotiste, le mieux est peut-être encore de ne choisir aucun camp, par prudence, et de voir venir, car tout porte à croire qu’on n’est pas au bout de nos surprises.

D’un autre côté nous pourrions aussi nous en remettre à ceux que nous avons placé aux responsabilités mais plus le temps passe et plus on se rend compte qu’alors qu’on était en droit de s’attendre à ce qu’ils aient la carrure, ils font  aussi mal que n’importe lequel d’entre nous qui aurait été propulsé au pouvoir. Et ça je vous promets que ça remet les choses en perspective. On n’est pas dans la …

Article précedent

Avion, tarifs, fréquence, équipe... Tahiti Air Charter prépare son décollage aux Marquises

Article suivant

La DCA, guichet unique des permis de construire

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Suppôts du Big Pharma et Pros Raoult : tous dans le même sac – Edito 28/01/2021