ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Suppression de l’AM : « C’est la décision de l’État »

Delphine Ernotte

Delphine Ernotte © Fifo

En visite au fenua, la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, est revenue sur la suppression des ondes moyennes. Une suppression qui inquiète les habitants des îles éloignées.

Que se passera-t-il en cas de cyclone ou de tsunami si les habitants ne peuvent pas être prévenus par la radio ? C’est une question qui se pose depuis le 1er décembre dans certaines îles éloignées. Polynésie 1ère n’émet plus en AM, et la bande FM ne couvre pas tout le territoire. « C’est un sujet de préoccupation pour nous, bien sûr », assure Delphine Ernotte. Mais ce n’est pas France Télévisions qui est à l’origine de cette suppression, affirme-t-elle.

Des discussions sont en cours avec l’opérateur, TDF, pour installer de nouveaux émetteurs. Concernant la station de Pamatai, « comme dans toute entreprise, il y a des efforts de productivité à faire », fait remarquer la présidente de France Télévisions.

Par ailleurs, en octobre dernier, la Cour des comptes avait appelé à « une réflexion sur le niveau des effectifs » dans les stations ultramarines. « Le fait que les effectifs de France Télévisions soient, par exemple, deux fois plus importants en Polynésie qu’à Mayotte (pour un nombre d’habitants à peine supérieur) justifie une telle démarche », est-il écrit dans ce rapport. Il faut faire des économies, reconnaît Delphine Ernotte, sans renoncer pour autant aux investissements.

Article précedent

Portes ouvertes mercredi à l’ISEPP

Article suivant

Le patron de la boutique de rachat d'or reste à Nuutania

1 Commentaire

  1. KACH
    8 février 2017 à 7h23 — Répondre

    Pur produit socialiste ernote c’est pas moi c’est l’autre ………….!!!!!!

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Suppression de l’AM : « C’est la décision de l’État »