INTERNATIONAL

Syrie: chute de Dabiq, place forte de l'EI

Beyrouth (AFP) – Des rebelles syriens soutenus par la Turquie se sont emparés dimanche de Dabiq, une ville proche de la frontière turque, qui était jusqu’à présent aux mains du groupe jihadiste État islamique (EI), selon une ONG.

« Les rebelles ont pris Dabiq après le retrait de la localité des jihadistes du groupe État Islamique (EI) », a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) qui dispose d’un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre.

Le directeur de l’OSDH Rami Abdel Rahmane a précisé que les rebelles ont aussi capturé Soran, une localité mitoyenne.

Un des groupe rebelles, l’Union Fastaqim, a confirmé que Dabiq était tombée « après de violents combats avec Daech », acronyme arabe de l’EI.

Il publie sur Twitter des photos d’un groupe de combattants assis derrière une camionnette avec leurs armes avec ce qui semble étre la localité de Dabiq en arrière plan.

L’agence officielle turque Anadolu a précisé que les rebelles syriens étaient en train de désamorcer des bombes laissées par l’EI, comme le fait généralement ce groupe extrémiste dans les localités qu’il abandonne.

Selon Anadolu, neuf rebelles ont été tués et 28 autres ont été blessés dans les combats de samedi. Des sources de sécurité ont indiqué à l’agence que les opérations vont se poursuivre.

Des combattants de l'Armée libre syrienne combattent les jihadistes de l'EI à la périphérie de Dabiq, le 15 octobre 2016 en Syrie. © AFP

© AFP Nazeer al-Khatib
Des combattants de l’Armée libre syrienne combattent les jihadistes de l’EI à la périphérie de Dabiq, le 15 octobre 2016 en Syrie

477575afdc256dd153f51a91f652956e9274a8d4-1
Article précedent

Sept canonisations, dont celles de deux Français et d'un Argentin

c14bc07eb55fba197a94388504c33e087e147030
Article suivant

ND-des-Landes: "Il vaut mieux arrêter les frais", estime Ségolène Royal

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Syrie: chute de Dabiq, place forte de l'EI