INTERNATIONAL

Syrie: "Difficile de reprendre les négociations" pendant des bombardements

Cité du Vatican (AFP) – L’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie Staffan de Mistura a estimé jeudi, après une rencontre avec le pape François au Vatican, que « lorsque les bombes tombent partout, il est très difficile de reprendre les négociations ».

« Certains peuvent penser qu’ils peuvent conquérir Alep en bombardant l’est de la ville, mais ce n’est pas le cas. On ne peut pas parvenir à la paix en Syrie en bombardant le chemin », a insisté M. Mistura auprès de l’AFP.

« Parfois, en temps de guerre, on peut négocier pendant que la guerre se poursuit », a-t-il reconnu. Mais « nous assistons actuellement à une rupture d’un accord qui constituait le commencement d’une nouvelle phase », a-t-il expliqué.

Le 22 septembre, il avait déclaré en effet espérer « dans les prochaines semaines » des « négociations directes » entre les parties syriennes.

« Je suis très inquiet que tout cela ne mène qu’à une militarisation du conflit », a-t-il commenté, en marge d’un colloque au Vatican sur l’aide humanitaire de l’Eglise catholique dans les zones de guerre, en particulier en Syrie.

« Nous sommes dans un moment très critique, c’est pour cela qu’il est si essentiel d’entendre la voix de personnes qui ont une autorité morale comme le pape, affirmant qu’il n’y a pas de solution militaire », a encore souligné M. de Mistura.

« J’ai dit au pape qu’il n’y avait jamais eu de moment aussi difficile en Syrie, parce que nous étions si proches d’un cessez-le-feu et qu’il est désormais complètement compromis », a-t-il ajouté.

Alors qu’Alep subit des bombardements intenses depuis une semaine, jusque sur des hôpitaux, les Etats-Unis ont menacé mercredi de geler leur coopération avec Moscou sur la Syrie.

L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura, le 25 septembre 2016 à New York lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie. © AFP

© AFP/Archives Bryan R. Smith
L’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie Staffan de Mistura, le 25 septembre 2016 à New York lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie

9675b4d5e9a3740935ae4da4afb08b681137860e
Article précedent

Charlie Hebdo: Hollande décore les deux rescapés de l'imprimerie

d18056223fa952570c559d0dc5dc580c56a5668d
Article suivant

Uramin: Anne Lauvergeon chez les juges pour une confrontation

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Syrie: "Difficile de reprendre les négociations" pendant des bombardements