INTERNATIONAL

Syrie: l'EI se retire d'une grande partie de Palmyre

Beyrouth (AFP) – Les combattants du groupe jihadiste Etat islamique (EI) se sont retirés d’une bonne partie de la ville syrienne de Palmyre mais ont laissé derrière eux de nombreuses mines y rendant difficile la progression des forces gouvernementales, a indiqué jeudi une ONG. 

Les troupes syriennes, appuyées par l’armée russe, étaient entrées mercredi dans la cité antique après des combats avec les jihadistes, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Jeudi matin, des combattants de l’EI étaient retranchés dans des quartiers résidentiels de l’est de la ville.

« L’EI s’est retiré d’une grande partie de Palmyre après avoir placé des mines dans la ville. Des kamikazes se trouvent dans des quartiers est », a déclaré Rami Abdel Rahmane, directeur de l’ONG. « Les forces gouvernementales n’ont pas encore été en mesure d’entrer dans le centre de la ville ou dans les quartiers est », a-t-il dit à l’AFP.

Selon lui, il n’y a plus de combattants jihadistes dans la principale partie de la cité antique, située dans le sud-ouest de la ville, mais ce secteur est « très miné ». 

La cité antique de Palmyre est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité. Située dans le centre du pays, elle a été capturée en mai 2015 par les jihadistes qui y ont détruit les plus beaux temples et mené des exécutions de masse. L’EI en a ensuite été chassé en mars 2016 mais l’ont reprise en décembre.

Soutenues par des troupes au sol et des bombardements aériens russes, les forces gouvernementales syriennes tentaient depuis plusieurs semaines d’atteindre Palmyre en avançant dans le désert de la province de Homs.

© AFP/Archives STRINGER
Photo prise le 27 mars 2016 des ruines du site antique de Palmyre en Syrie après le passage de l’EI

Article précedent

Un petit pas pour Lego, un grand pas pour les "femmes de la Nasa"

Article suivant

Le grand pas des Philippines vers la peine de mort

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Syrie: l'EI se retire d'une grande partie de Palmyre