INTERNATIONAL

Syrie: les attentats de lundi ont fait plus de 150 morts

Beyrouth (AFP) – Les attentats meurtriers ayant frappé lundi deux fiefs du régime syrien sur la côte ont fait au moins 154 morts, selon un nouveau bilan établi mardi par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Ce bilan pourrait encore s’alourdir car un certain nombre des quelque 300 blessés se trouvaient dans un état critique », a averti Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH.

Cette organisation qui dispose d’un large réseau de sources à travers la Syrie en guerre avait rapporté lundi soir que 148 personnes avaient été tuées par la série d’attentats de Tartous et Jablé revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Les victimes sont en quasi-totalité des civils. Figurent parmi les morts au moins huit enfants, quatre médecins et infirmiers ainsi que des étudiants universitaires, d’après l’ONG.

Les attentats ont été menés par des kamikazes ou en utilisant des voitures piégées dans deux villes habitées en grande partie d’alaouites, la communauté minoritaire à laquelle appartient le chef de l’État Bachar al-Assad. Elles avaient jusqu’à présent été relativement épargnées par la guerre qui ravage la Syrie depuis cinq ans.

L’EI a affirmé dans un communiqué avoir agi en riposte aux bombardements du régime et de son allié russe en Syrie et a mis en garde contre de « pires » représailles.

Le régime syrien a fait endosser la responsabilité des attentats à l’Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar, ses adversaires régionaux depuis le début de la révolte en 2011. « Ces attentats terroristes représentent une escalade dangereuse de la part des régimes de la haine et de l’extrémisme de Ryad, Ankara et Doha et ce dans le but (…) de faire échouer (…) l’accord de cessez-le-feu » en Syrie, a-t-il accusé dans des lettres adressées au secrétaire-général de l’ONU Ban Ki-moon et au Conseil de sécurité des Nations unies.

L’ensemble de la communauté internationale s’est indignée de ces attentats, les Etats-Unis condamnant des « attaques horribles ».

Des Syriens sur le site de plusieurs bombardements à Jableh le 23 mai 2016. © AFP

© AFP STRINGER
Des Syriens sur le site de plusieurs bombardements à Jableh le 23 mai 2016

Article précedent

Euro-2016: Varane absent "au moins 2 ou 3 semaines", dit Zidane

Article suivant

Piétonne renversée: Benoît Magimel condamné à des amendes et 6 mois de suspension de permis

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Syrie: les attentats de lundi ont fait plus de 150 morts