AFPINTERNATIONAL

Syrie: un couple et ses 3 enfants tués à Alep lors de raids nocturnes

Beyrouth (AFP) – D’intenses bombardements aériens russes ont visé dans la nuit de lundi à mardi des quartiers rebelles d’Alep, faisant au moins cinq morts, un couple et ses trois enfants, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Ces raids sont intervenus avant l’annonce mardi matin par Moscou d’un arrêt des raids aériens russes et syriens sur Alep depuis 07H00 GMT.

L’OSDH a affirmé à l’AFP que « les avions russes avaient mené des raids aériens intenses dans la nuit de lundi à mardi contre de nombreux quartiers d’Alep-Est comme Soukkari, Ferdous, Boustane al-Qasr, Sakhour et d’autres ».

Dans le quartier de Boustane al-Qasr, un immeuble touché par une frappe s’est effondré avec ses habitants à l’intérieur d’après le correspondant de l’AFP, qui a ensuite vu les corps de cinq personnes, dont des enfants.

L’OSDH a confirmé que cinq membres d’une même famille, un couple et ses trois enfants, avaient été tués dans ce bombardement.

D’après cette organisation basée en Grande-Bretagne et qui dispose d’un vaste réseau de sources dans le pays, des tirs de roquettes des rebelles ont par ailleurs touché dans la nuit des quartiers d’Alep contrôlés par le régime.

Le régime syrien et son allié russe mènent depuis le 22 septembre une offensive d’envergure pour reprendre les quartiers rebelles de la deuxième ville de Syrie, divisée depuis 2012 entre un secteur ouest progouvernemental et un secteur est tenu par les insurgés.

Plus de 430 personnes ont péri dans des bombardements massifs sur Alep-Est depuis le début de cet assaut, selon l’OSDH.

La Russie avait décrété lundi une « trêve humanitaire » pour jeudi entre 08H00 et 16H00 heures locales, durant laquelle les armées russe et syrienne devaient suspendre leurs frappes aériennes, mais Moscou a ensuite annoncé mardi que l’arrêt des bombardements était effectif à partir de 10H00 locales (07H00 GMT).

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a expliqué lors d’une réunion de l’état-major russe que cet arrêt anticipé des raids était « nécessaire pour la mise en oeuvre de la pause humanitaire » devant permettre aux civils de quitter Alep jeudi.

Le conflit syrien, qui a débuté après la répression en 2011 par le régime de manifestations prodémocratie, a fait plus de 300.000 morts et implique aujourd’hui des acteurs locaux, régionaux et internationaux.

Un secouriste civil au milieu des décombres le 17 octobre 2016 à Alep. © AFP

© AFP KARAM AL-MASRI
Un secouriste civil au milieu des décombres le 17 octobre 2016 à Alep

e74bc89c389c9e33c16de2fc6c892b2b74d8e02c-1
Article précedent

Remplacement de professeurs absents: de nouvelles mesures en vue

ac4d1f0728143bdee01751f381b253860126e68f-1
Article suivant

A Gand,"L'Adoration de l'Agneau mystique" surprend encore

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Syrie: un couple et ses 3 enfants tués à Alep lors de raids nocturnes