INTERNATIONAL

Syrie: "Un seul des belligérants" respecte le cessez-le-feu, affirme la Russie

Moscou (AFP) – La Russie a affirmé vendredi que seul « un des belligérant », les forces du régime syrien et l’armée russe, respectait réellement la trêve entrée en vigueur il y a quatre jours en Syrie après d’intenses négociations entre Moscou et Washington.

L’armée russe a néanmoins indiqué être prête à prolonger de 72 heures l’accord de cessez-le-feu qui expire vendredi soir.

« Bien que le cessez-le-feu soit un accord bilatéral, seul un des belligérants le respecte véritablement », a déclaré dans un communiqué le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

« Bien que l’accord russo-américain sur la cessation des hostilités en Syrie entre dans son quatrième jour, la question fondamentale sur la capacité de +l’opposition modérée+ à le respecter reste ouverte », a poursuivi M. Konachenkov.

« Toutes les tentatives de nos partenaires américains de démontrer au monde qu’ils ont au moins un peu de contrôle sur ces +membres de l’opposition+ en Syrie se sont jusqu’à présent soldées par un échec », a-t-il ajouté.

L’armée russe a en outre une nouvelle fois annoncé que l’armée syrienne était prête à se retirer de la route du Castello. Selon elle, les forces de Damas avaient commencé à se retirer de cet axe stratégique d’Alep, mais on été obligées d’y revenir face au maintien dans leurs positions des groupes rebelles.

« Malgré l’accord, les rebelles n’ont pas retiré leur matériel et leurs armes de la route du Castello », a affirmé le haut responsable militaire Vladimir Savtchenko.

De violents combats ont opposé vendredi régime et rebelles et un raid aérien a tué trois civils en Syrie, les violations les plus sérieuses depuis l’entrée en vigueur de l’accord de trêve de 48 heures lundi, qui a été renouvelée une première fois mercredi.

Alors que les Etats-Unis et la Russie s’accusent de bloquer l’application de l’accord, l’acheminement de l’aide vitale aux dizaines de milliers de personnes assiégées dans les quartiers rebelles de la ville d’Alep se fait toujours attendre.

Cet accord doit être examiné par le Conseil de sécurité de l’ONU lors d’une réunion à huis clos à 21H30 GMT en présence des chefs de diplomatie américaine John Kerry et russe Sergueï Lavrov, artisans de cette entente.

MM. Kerry et Lavrov se sont entretenus par téléphone vendredi, les deux hommes saluant « le respect global du régime de cessation des hostilités » et soulignant leur volonté d’y donner un « caractère permanent », selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Le chef de la diplomatie russe a appelé à cette occasion le secrétaire d’Etat américain à « mettre à exécution rapidement sa promesse concernant la séparation de +l’opposition modérée+ » des jihadistes, selon le communiqué.

Vue générale de la route du Castello qui mène à la ville d'Alep en Syrie, le 16 septembre 2016. © AFP

© AFP KARAM AL-MASRI
Vue générale de la route du Castello qui mène à la ville d’Alep en Syrie, le 16 septembre 2016

Article précedent

Des Journées européennes du patrimoine sous surveillance

Article suivant

Coupe Davis: Gasquet lance parfaitement les Bleus contre la Croatie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Syrie: "Un seul des belligérants" respecte le cessez-le-feu, affirme la Russie