ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Taapuna : Pays et privés se renvoient la balle

© FB Heidi Tevero

Une nouvelle fois, la route de Taapuna a été complètement ravagée et impraticable jeudi matin. Mais quand le Pays estime que la route relève du domaine privé, le syndicat des copropriétaires estime que cette route relève toujours du domaine public. Au final, les deux parties semblent prêtes à faire un effort mais se renvoient la balle sur la responsabilité et l’initiative des travaux.

Depuis le début des intempéries, on déplore plusieurs  dégâts avec notamment des inondations causées par des caniveaux bouchés, la crue de certaines rivières, ou encore des arbres couchés sur la voie publique.  Certaines routes ont même été rendues impraticables comme celle de Taapuna à Punaauia, où les crues ont creusé d’énormes crevasses. A tel point que les riverains ne pouvaient même plus emprunter cette portion de route jeudi. Sur ce point, le nouveau ministre de l’Equipement, Luc Faatau, estime que Taapuna relève du domaine privé et que le Pays pourrait intervenir seulement sur la demande du syndicat.

Autre son de cloche du côté de la société de gestion des copropriétés (Sogeco), syndicat qui gère Taapuna et qui s’occupe particulièrement des entretiens des voies et réseaux divers. Le syndicat estime que le Pays a une responsabilité dans le traitement de ce problème. Selon le gérant de la Sogeco, Gilbert Fessia, la route appartient à la Sagep, donc au public, et des constructions ont été bâties depuis plusieurs années avec des évacuations d’eaux pluviales sous-dimensionnées.

Gilbert Fessia considère que le Pays devrait participer, avec le lotissement, à la reconstruction de la route qui a été endommagée.

Article précedent

La communication dans les îles reste perturbée

Article suivant

Tatauroscope du vendredi 20 janvier 2017

6 Commentaires

  1. Danilo Tuahivaatetonohiti
    19 janvier 2017 à 19h14 — Répondre

    Un discours honteux de Luc Faatau… pfff
    Tu vois un soucis tu cherches une solution, soit proactif bon sang!!!
    Il est ministre pour se servir ou servir le peuple? mdr son level!!!
    Le syndicat a besoin d’un coup de pousse pour cette situation urgente, tu ne vas pas attendre qu’il vienne demander quelque chose, tu te BOUGES, soit un bon représentant BON SANG!!! OMG!!! J’ai pas l’impression qu’il comprend qu’il y a des gens qui ont extrêmement besoin que cette voie soit praticable!!! Avec ce genre de ministre tu comprends vraiment pourquoi le peuple à l’époque a fait tombé la tête de Louis XVI.

    • Eric
      22 janvier 2017 à 8h17 — Répondre

      Tu as bien dit les choses, un service public doit être fait au plus tôt pour que les gens ne soit pas pris en otage, trop facile de pointer le syndic,, allez le territoire ont se bougent ne restez pas dans vos bureau climatisé, montre que vous méritez de nous représenter le peuple.
      Faaitito…….

    • Tama .
      23 janvier 2017 à 13h46 — Répondre

      Oia nei … hohoa Ministre ppffff … Monsieur le ministre intervenez et arrêtez de vous lancer la balle … TRAVAILLEZ pour le PEUPLE

  2. Iritahua
    20 janvier 2017 à 6h37 — Répondre

    Incroyable ce syndicat, il est présent pour amasser du fric, quand il y a une couille le Territoire. Arrêtez vos conneries de faire payer les contribuables pour vos avantages et de s’engraisser sur le dos des autres « Nous ne sommes plus des ivoiriens ‘Y VOIR RIEN’ nous sommes des Y VOIR CLAIR »

  3. vavahi
    20 janvier 2017 à 20h43 — Répondre

    COOL LES COMMENTAIRES MATCH NUL MAIS JE PENSE QUE LE FAATEHAU A RAISON.

  4. ELIAFT
    22 janvier 2017 à 14h49 — Répondre

    Niveau intellectuel de notre nv ministre Faatau plus proche du Q que du I, no comment !

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Taapuna : Pays et privés se renvoient la balle