ACTUS LOCALESCULTURE

Taaria Walker, « Mama Pare », n’est plus

Pare Walker s’en est allée jeudi à l’âge de 87 ans. Une figure emblématique de la vie associative et culturelle des îles Australes, auteur émérite et chevalier dans l’ordre de Tahiti Nui, selon le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Taaria Walker, plus connue sous le nom de « Mama Pare » -prénom qui lui aurait été donné lors de son mariage, selon Aimée Tetuaiteroi- s’en est allée jeudi soir à l’âge de 87 ans. « Figure emblématique de la vie associative et culturelle des îles Australes, auteur émérite et chevalier dans l’ordre de Tahiti Nui », a salué vendredi le ministre de la Culture Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Pare Walker était originaire de Rurutu et issue d’une famille de douze enfants. Elle était dépositaire de la mémoire des Australes. Elle a écrit « Rurutu, Mémoires d’avenir d’une île Australe ». Selon Ariirau Richard, Pare Walker « accorde à son ouvrage un objectif essentiel : la transmission de mémoires, « mémoires » au pluriel et comptées sous toutes les formes possibles ». Un livre qui a d’ailleurs reçu un prix spécial au premier salon interinsulaire de Ouessant en 1999.

Sa vie professionnelle a été bien remplie. A 19 ans, Taaria Walker est devenue élève infirmière. Elle a exercé sept ans à Rurutu avant d’être affectée à Vaiami, puis au centre hospitalier de Mama’o. Elle a fini sa carrière dans la santé au Centre médico-scolaire. Pare Walker a ensuite continué de travailler pendant six ans dans une entreprise privée. Elle était alors âgée de 55 ans.

Très engagée dans la vie associative, Taaria Walker a créé l’amicale des artisans polynésiens Tamatea,  l’association artisanale Tiare Porea ou encore l’association artisanale et culturelle Taurama. Pare Walker a même présidé le Centre Territorial d’information des femmes et des familles (CTIDFF). Elle faisait aussi partie du Conseil des Sages de Rurutu.

Article précedent

Des émeutes pour du Nutella ... Révélateur ? - Edito 02/02/2018

Article suivant

L'aide à l'investissement des ménages disponible auprès des banques

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Taaria Walker, « Mama Pare », n’est plus