ACTUS LOCALESCULTURE

Les Tamariki Poerani investissent le marae de Arahurahu

© Lucie Rabréaud

© Lucie Rabréaud

Au tour de la troupe de Makau Foster d’investir le marae de Arahurahu. Tamariki Poerani prépare le Songe de Taupapa ou Te moe a Taupapa. Pendant que les autres troupes écumeront la scène de To’ata au Heiva, Makau Foster fera le spectacle tous les samedis du mois de juillet au marae.

Le mois de juillet va être riche en danse et en culture. Du côté de Papeete, une vingtaine de troupes seront en concours sur la scène de To’ata et du côté de Paea, la troupe de Makau Foster fera le spectacle sur le marae Arahurahu. Le conservatoire artistique de la Polynésie française produit pour la troisième année consécutive un spectacle sur ce lieu si particulier du marae. Après O Tahiti E et Toakura, c’est Tamariki Poerani qui a été choisi pour l’édition 2016. Un lieu privilégié auquel l’auteur, la chorégraphe, le metteur en scène… tout le monde a dû s’adapter, comme l’explique le coordinateur de tout ce monde, Martin Coeroli.

Le songe de Taupapa est une fiction, écrite par Merehau Anastas. C’est l’histoire d’un vieil homme qui se meurt et décide aux dernières lueurs de sa vie de retourner sur un marae, alors que le roi Pomare II vient de se convertir et a promulgué de nouvelles lois, le fameux code Pomare. Merehau Anastas a voulu parler de cette époque mais aussi des choix individuels que nous sommes tous amener à faire.

Le lieu a inspiré l’auteur mais aussi les danseurs qui ont dû modifier leurs déplacements en fonction des installations. Pour Makau Foster, ce spectacle est très « important » car danser sur le marae Arahurahu signifie beaucoup de choses.

Pratique : Le songe de Taupapa, tous les samedis du mois de juillet, à 16 heures. Les places sont en vente au tarif unique de 2 000 Fcfpdans les magasins Carrefour de Punaauia et Arue, dans les locaux de Radio 1 à Fare Ute et sur la billetterie en ligne.

 

 

Article précedent

Espagne: Rajoy réclame le droit de gouverner

Article suivant

100 photos pour revivre le sacre de Vaea Ferrand

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les Tamariki Poerani investissent le marae de Arahurahu