ACTUS LOCALESJUSTICE

Tauhiti Nena, un an d’inéligibilité sans conséquence

Le Conseil constitutionnel a sanctionné vendredi le leader du Tau Hotu Rau, Tauhiti Nena, d’un an d’inéligibilité pour des irrégularités dans ses comptes de campagne. Une décision sans conséquence puisqu’à la fois elle n’empêche pas le candidat de se présenter aux municipales de 2020 à Papeete et qu’elle n’a pas d’effet sur son mandat actuel de conseiller municipal.

Le Conseil constitutionnel a prononcé vendredi une sanction d’un an d’inéligibilité contre le leader du Tau Hotu Rau, Tauhiti Nena. Décision qui fait suite à la saisine de la commission nationale des comptes de campagne contre le compte de campagne du candidat aux dernières législatives. En effet, le Conseil constitutionnel révèle que Tauhiti Nena a réglé lui même près de la moitié de ses dépenses de campagne, sans passer par son mandataire financier. Le candidat invoque le fait qu’un chéquier n’a que tardivement été délivré à son mandataire, mais le Conseil indique que Tauhiti Nena « ne justifie pas avoir effectué des démarches auprès de la banque afin d’obtenir ce chéquier et les attestations produites ne permettent pas de connaître le motif ayant justifié cette remise tardive ». En outre, le Conseil explique que Tauhiti Nena a continué d’engager des dépenses de manière irrégulières après la réception du chéquier par son mandataire…

Reste que cette sanction d’un an d’inéligibilité est sans conséquence pour le leader du Tau Hotu Rau. D’une part parce qu’elle ne l’empêche pas de se présenter aux élections municipales de 2020 à Papeete. D’autre part, parce que ce type de sanction n’a pas d’effet sur les mandats en cours. Tauhiti Nena reste donc conseiller municipal à Papeete.

Article précedent

Saisie de 11 kg de viande de tortue dans du fret

Article suivant

Alerte sanitaire après un cas de dengue 2 à Raiatea

3 Commentaires

  1. 8 juin 2018 à 11h35 — Répondre

    Pour être un homme politique honnête, il faut commencer par connaître la Loi… Pas toujours évident. Peut-être est-ce à cause de cela qu’il a démissionné du Tavini qui ne « tolère » aucun homme condamné par la Justice dans ses rangs ?

  2. Natua tomorrow
    9 juin 2018 à 6h57 — Répondre

    C’est surtout que son mandataire financier est un naze…

  3. Hirinake
    9 juin 2018 à 14h33 — Répondre

    Tu es tres mal place pour la ramener Natua, le naze en question lui il n’a pas connu Nuutania comme ton illustre personne. Mamu ia to oe vaha.

Répondre à Natua tomorrow Annuler la réponse.

PARTAGER

Tauhiti Nena, un an d’inéligibilité sans conséquence