ACTUS LOCALESCULTURE

Te Aroha Mamaia plébiscité

© Christian Durocher, CAPF

© Christian Durocher, CAPF

Plus de 900 spectateurs ont ovationné, samedi dernier, les danseurs. comédiens, chanteurs et musiciens du spectacle Te Aroha Mamaia, qui se produisaient pour la cinquième et dernière fois dans les magnifiques espaces du marae Arahurahu, à Paea.

Des Mamaia magiques, qui ont su entre autre retenir les larmes du ciel pour offrir au public toute l’émotion que l’auteur du thème, Patrick Amaru, a su si bien imaginer : l’histoire du Chef Temoe, de son clan Mamaia et la rencontre avec Tarafati, fils prodigue. Signées Mateata Le Gayic, chef du groupe Toakura et Moana’ura Tehei’ura, les chorégraphies du spectacle ont su donner force vie à des personnages attachants et talentueux. Te Aroha Mamaia est une production du conservatoire artistique de la Polynésie française, Te Fare Upa Rau, soutenu par le ministère de la culture.

D’après communiqué.

Article précedent

Potage aux poireaux

Article suivant

Inna Modja revient à ses origines et se métamorphose dans le Clip de "Tombouctou"

1 Commentaire

  1. simone grand
    4 août 2015 à 7h49 — Répondre

    Toute ma tendresse pour Patrick Amaru ne peut m’empêcher de signaler qu’il aurait dû s’informer avant de célébrer le mot même « mamaia » et l’histoire de ce mouvement qui ne relevait d’aucun chef particulier et encore moins d’un quelconque clan ancestral.
    CE mouvement moqué « mamaia » par les missionnaires dont l’équivalent français est « cornichon » ont tenté d’inventer une religion à partir de l’ancien testament et des bribes de coutumes anciennes comme celles des ari’oi où le don de prophétie était recherché et développé.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Te Aroha Mamaia plébiscité