ACTUS LOCALESJUSTICE

Team Lead : Sursis et inéligibilité pour Tuaiva

Le député et conseiller municipal de Punaauia, Jean-Paul Tuaiva, a été condamné jeudi matin par le tribunal correctionnel de Papeete à une peine de deux ans de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité dans l’affaire « Team Lead ». Jean-Paul Tuaiva également condamné à rembourser solidairement avec le président de l’association « Team Lead » plus de 8,8 millions Fcfp au Trésor.

Le tribunal correctionnel de Papeete a rendu son délibéré jeudi matin dans l’affaire « Team Lead ». Principal mis en cause, le député et conseiller municipal de Punaauia, Jean-Paul Tuaiva a été condamné pour détournement de fonds publics et travail dissimulé à deux ans d’emprisonnement assorti d’un sursis avec mise à l’épreuve pendant trois ans avec obligation de rembourser les sommes détournées et 5 ans d’inéligibilité. Le président de l’association Team Lead, Heirani Tavaearii, a écopé d’une peine de 12 mois de prison avec sursis et trois ans de mise à l’épreuve avec obligation de rembourser les sommes détournées. De plus il devra rembourser solidairement avec Jean-Paul Tuaiva la somme de 8,8 millions Fcfp de dommages et intérêts au Trésor. Enfin Mareva Hourtal, vice-présidente de l’association Tahiti Action Globe, qui avait elle-même détourné à son profit l’argent provenant de la réserve parlementaire de Jean-Paul Tuaiva, a été condamnée à 9 mois de prison avec sursis. Elle devra également rembourser les sommes détournées. Contacté, Jean-Paul Tuaiva a expliqué attendre le retour de son avocat la semaine prochaine pour s’exprimer sur sa condamnation et un possible appel.

Tuaiva sous le coup d’une autre enquête préliminaire

En mars dernier, le parquet de Papeete a ouvert une nouvelle enquête préliminaire à l’encontre du député Tapura. A l’époque nos confrères de Tahiti Infos étaient allés interroger l’association « Punaauia Djeun’s Avenir », qui a reçu la subvention la plus importante du député en 2015 dans le cadre de sa « réserve parlementaire ». Ils ont découvert que l’association n’avait plus d’activité depuis plus d’un an. Le parquet entend donc préciser les conditions du financement de cette association par le député, un an après avoir découvert les conditions opaques du financement de l’association Team Lead par Jean-Paul Tuaiva en 2013 et 2014. Notons qu’une nouvelle fois, ce sont les médias polynésiens qui ont conduit à l’ouverture de cette enquête. En 2015, Polynésie 1ère avait découvert que l’association « Team Lead », était en sommeil depuis deux ans. L’enquête est toujours en cours.

 

Article précedent

Les APE rappellent la commune de Papeete à ses responsabilités

Article suivant

Montet: EDT n’a pas volé 1,5 milliard à ses clients

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Team Lead : Sursis et inéligibilité pour Tuaiva