ACTUS LOCALESECONOMIENUMERIQUEPOLITIQUESOCIÉTÉ

Tech4Islands 2021 : promouvoir les « pépites » de l’innovation

 

Tech4Islands Awards 2020

La ministre Christelle Lehartel, le président du pays Édouard Fritch et le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, devant le secrétaire d’État Cédric O, en visioconférence depuis Paris. ©LR

Les trophées de la deuxième édition du concours Tech4Islands Awards ont été remis ce matin à la présidence aux quatre lauréats, par le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu. L’occasion de rappeler l’importance de l’innovation, par et pour les îles, pour des territoires résilients.

De nombreuses personnalités et autorités du Pays étaient présentes, entourant le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, reçu par le président Édouard Fritch pour remettre les trophées de la deuxième édition du concours Tech4Islands Awards aux quatre lauréats et lancer la troisième édition. Le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, était également présent depuis Paris en visioconférence : « Je suis heureux d’être parmi vous, enfin pas tant que ça car je suis à Paris et il pleut ! » a-t-il avoué? faisant rire l’assistance. Édouard Fritch a immédiatement saisi l’opportunité pour l’inviter à venir, en vrai cette fois, pour le prochain Tech4Islands Summit Tahiti qui se déroulera du 21 au 23 octobre à la présidence. L’occasion de constater en « présentiel » les « progrès » du Pays.

Car désormais, le fenua est équipé de deux câbles sous-marins internationaux, Honotua et Manatua, d’un câble domestique, Natitua, et très bientôt d’un second câble domestique, Natitua Sud, qui reliera l’archipel des Australes à Tahiti, a rappelé le président du Pays. L’important aujourd’hui est donc de rentabiliser ces investissements « considérables » (22 milliards de Fcfp). Le développement des projets innovants et du numérique est d’autant plus pertinent que la Polynésie est éloignée des grands continents et donc des grands marchés économiques. « Je suis impatient de voir un réseau de télé-enseignement, de télé-médecine ou de e-administration à la hauteur des enjeux du grand éclatement géographique de la Polynésie », a expliqué Édouard Fritch. On passe effectivement à la vitesse « grand V » comme le rappelle la ministre de l’Éducation, de la modernisation de l’administration, en charge du numérique, Christelle Lehartel.

Ce concours Tech4Islands Awards permet justement de promouvoir et développer l’innovation au service des territoires. « Les outre-mers comptent de nombreuses « pépites », des jeunes motivés pour entreprendre, créer, innover, partager si tant est que nous les accompagnions et que nous les valorisions », a précisé Édouard Fritch dans son discours. Pour Cédric O, « Tech4Islands devient un vrai mouvement important pour promouvoir l’utilisation de la technologie pour résoudre les défis d’aujourd’hui », d’autant que ces startups créent de l’emploi sur tous les territoires. « Nous avons besoin de beaucoup plus d’innovation et nous avons besoin d’être plus efficace, pour que ces progrès ne s’accompagnent pas d’une augmentation de la consommation d’énergies. » Pour Olivier Kressmann, président de la French Tech Polynésie, les Tech4Islands Awards sont un véritable « eldorado ».

Le ministre Sébastien Lecornu s’est souvenu d’un Forum des îles du Pacifique il y a 4 ans où il était question d’une transition numérique : « Il y avait alors beaucoup de discours et peu d’actes. Là, je vois le chemin parcouru. Les populations insulaires ont toujours pris des risques, ce sont des pionniers. L’État continuera à vous accompagner. » Car effectivement, sans argent, rien n’est possible : « C’est grâce à ces soutiens que nous avons pu déployer les moyens de nos ambitions », a remercié le président du Pays. Mais au-delà des ambitions polynésiennes, ce sont celles de la France qui sont apparues dans le discours du ministre : « La question des câbles internationaux nous intéresse plus encore. Ils ont un intérêt stratégique majeur pour fixer des éléments de souveraineté et lutter contre un certain nombre d’ingérences. Les routes de la soie seront numériques. »

La troisième édition du concours Tech4Islands Awards a également été lancée ce mardi. Plusieurs thèmes vont être mis en avant : développer une économie bleue durable, protection, observation et connaissance des océans, gestion circulaire et valorisation des déchets, santé environnementale et animale en lien avec la santé humaine, énergies renouvelables… (pour avoir tout les détails, voir le site du concours). La remise des prix aura lieu lors du Tech4Islands Summit Tahiti en octobre. Olivier Kressmann s’attend à de nombreuses candidatures.

Enfin, le président du Pays a annoncé le déploiement d’un Open data, d’un iCloud hybride polynésien et d’un laboratoire numérique polynésien qui verra le jour sous sa forme expérimentale dans les semaines à venir. « L’objectif de cet espace est de permettre l’émergence d’entreprises innovantes capables de participer au rebond économique du Pays. Ce laboratoire numérique à vocation régionale et internationale, rassemblera, dans un même lieu, les acteurs et les experts du numérique et de l’innovation. »

572 millions de Fcfp de l’État pour le déploiement de Natitua Sud et de la fibre

La remise des trophées des Tech4Islands Awards a été l’occasion pour le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, le président de Polynésie française, Édouard Fritch et le haut-commissaire de la République en Polynésie française, Dominique Sorain, de signer la décision conjointe de programmation du Fonds exceptionnel d’investissement pour la Polynésie française en 2021. Cette signature est pour l’État l’occasion « de réaffirmer son engagement auprès du Pays » pour le déploiement de ses infrastructures numériques avec 572 millions de Fcfp engagés au profit de deux projets qui concernent : la seconde phase de câble domestique Natitua Sud à destination des Australes (358 millions de Fcfp) et la poursuite du déploiement de la fibre optique en « fiber to the home » (215 millions de Fcfp). Ainsi à l’horizon fin 2022, tous les archipels seront desservis par du très haut débit, ce qui constitue un véritable défi au regard de la géographie du territoire. Avec cette signature, le ministre a souligné l’importance du développement de nouveaux services liés à l’économie numérique aux côtés du Pays.

Sorain-Lecornu-Fritch

©Présidence

 

Article précedent

La minute de l'entrepreneur 11/05/2021

vaccin covid-19
Article suivant

L’agenda des centres de vaccination ouverts sur Tahiti et Moorea

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Tech4Islands 2021 : promouvoir les « pépites » de l’innovation