EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Téléthon : des souris et des hommes … – Edito 08/12/2017

Depuis trois ans que je tiens cette chronique je pense vous avoir prouvé dès que l’occasion m’en était donnée à quel point m’importait la cause animale. Me faisant le relais de toutes les dénonciations pour mauvais traitements, inciter à la stérilisation, à ne pas les considérer comme des objets, à me révolter contre les propos de certains surfeurs qui prônaient un abatage massif de requins, etc., etc. Je tenais à le rappeler en préambule de ce qui va suivre car malgré ma sincère et profonde empathie pour nos amis les bêtes, je n’en suis pas pour autant devenu un illuminé qui complètement converti à la cause en oublierait l’humain.
 
Cela fait quelques années qu’à la veille du Téléthon apparaissent sur les réseaux sociaux les mêmes polémiques à propos de l’AFM pointée du doigt car les recherches qu’elle finance pour guérir les myopathies se font en passant par des tests sur des animaux.
 
Et bien j’ai un scoop pour tous ceux qui s’en offusquent. Figurez-vous qu’en Europe et en France, les protocoles de tests sur des animaux sont absolument et légalement obligatoires avant de pouvoir passer sur des tests sur l’homme et enfin de mettre un traitement sur le marché. Quel que soit le médicament. Cela ne peut se faire n’importe comment, ainsi dans notre République les ministères de l’agriculture et de la recherche ainsi que des comités d’éthique indépendants examinent tous les protocoles de recherche impliquant des animaux qui sont très stricts.
 
Pourquoi s’imaginer systématiquement les scientifiques, comme des savants fous et machiavéliques, qui la bave aux lèvres se feraient un kif à jouer les Dr. Mengele sur nos amis les bêtes ? Je voudrais juste vous rappeler qu’on parle plutôt d’individus qui consacrent leur existence entière à trouver le moyen que des millions d’autres bravent leurs souffrances et finissent pas guérir. 99% des gènes d’une souris sont homologues à ceux de l’homme, 85% chez le poisson zèbre. Ces deux espèces à elles seules représentent 80% des animaux utilisés, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire en nous montrant des singes et des chiens en permanence. Aucun modèle mathématique, aucune cellule isolée d’un porteur vivants ne peuvent en l’état actuel de la science se substituer à la recherche animale. On peut le déplorer, mais c’est un fait. Alors on fait comment, on arrête tout ? On demande aux plus extrêmes des défenseurs de la cause animale de suivre leur logique jusqu’au bout et de ne plus jamais recourir à un traitement médicamenteux puisqu’il aura été aussi assurément testé sur des animaux ?
 
Arrêtons la mauvaise foi et la démagogie à deux balles ce n’est pas comme ça qu’on crédibilisera la mobilisation pour leur défense. Donc c’est simple, plus vite on trouvera les remèdes, et moins on aura à faire des tests, alors si on aime les animaux, c’est un argument supplémentaire pour faire un don, et éviter de prendre le problème à l’envers, appelons tous en Polynésie au 44 36 37.
Article précedent

Une soirée spéciale Star Wars au Liberty

Article suivant

Jacques Moineville nouveau PCA de la Socredo

2 Commentaires

  1. TIFOUN hereiti
    9 décembre 2017 à 1h45 — Répondre

    Moi je continuerais à ne pas donner pour le telethon car il y a trop d’humains qui ne valent pas un animal trop d’humains qui se comportent toute leur vie comme des êtres nuisibles qui détruisent massacrent mutilent la beauté de notre planète qui n’ont aucun coeur pour leurs semblables qui sont de vrais déchets de la société. .certains humains ne méritent pas de vivre et sacrifier d’innocents animaux pour de telles pourritures parfois non merci. .je préfère m’abstenir

  2. David Ruffieux
    9 décembre 2017 à 2h49 — Répondre

    Le Téléthon n’est-il pas une vaste arnaque? Ils utilisent des enfants pour faire pleurer les gens, et ça marche. Pas besoin d’autres explications, personne va aller voir comment vos dons sont utilisés. Je viens du milieu de la recherche et je dis ceci. Trop d’abus, trop d’inertie, et les machins “indépendants” laissez moi rire.
    Vous chercheurs qui massacrez des animaux, pour la seule et unique raison, qu’ils ne peuvent pas vous foutre sur la gueule, qu’ils sont trop faibles et vulnérables pour se rebeller et briser leurs cages, et les outils de vos tortures, vos soit-disantes avancées scientifiques sont bien mal acquises. Votre choix de sacrifier les uns pour “soigner les autres,” est digne de votre dictature spéciste, de quel droit sacrifiez vous ces vies sensibles, avec l’assurance du devoir accompli, de la loi et des coutumes pour vous dédouaner de ces crimes? Peu importe vos gains, vos remèdes, vos découvertes, ils sont entachés par la souffrance, l’horreur des labos, et surtout votre immoralité. Ce ne sont que des animaux et vous des monstres qui clouez ce chien ou ce singe sur une table de vivisection, et ricanez de son impuissance. La voilà, votre science! Je ne donnerai pas un centime pour “soigner” les enfants du Téléthon. Vaste fumisterie dénoncée d’ailleurs par un professeur de biologie à l’INSEM, ce qui lui a valu un procès pour diffamation par ce grand organisme de “charité” qui nous fend le coeur chaque année, et le porte-monnaie.

    http://www.sudouest.fr/2017/12/07/telethon-et-polemiques-une-myopathe-appelle-a-ne-plus-donner-4014211-4693.php

Laisser un commentaire

PARTAGER

Téléthon : des souris et des hommes … – Edito 08/12/2017