INTERNATIONAL

Tennis: Kyrgios accepte de voir un psychologue à la demande de l'ATP

Paris (AFP) – L’Australien Nick Kyrgios a accepté de voir un psychologue à la demande de l’ATP sous peine d’être suspendu jusqu’au 15 janvier pour « comportement antisportif », selon la Fédération australienne.

L’ATP a a annoncé lundi que le 14e joueur mondial, âgé de 21 ans, était suspendu jusqu’au 15 janvier 2017 mais pourrait revenir sur les courts le 7 novembre 2016 s’il accepte d’entamer un travail avec « un psychologue du sport ».

« Le bien-être et la santé de Nick est une priorité et l’ATP a accepté de réduire sa suspension (à huit à trois semaines) s’il s’entoure des conseils d’un professionnel, ce qu’il a accepté de faire », a expliqué Tennis Australia dans un communiqué.

« Il relève de notre responsabilité d’aider Nick, comme tous nos jeunes athlètes, à s’améliorer à la fois en tant que joueur sur le court et en tant que personne. Nous avons toujours prodiguer des conseils à Nick et son équipe et nous continuerons à le faire », a ajouté la Fédération australienne.

« Je respecte et je comprends la décision de l’ATP. Je vais utiliser cette période sans compétition pour m’améliorer sur et en dehors des courts », a affirmé pour sa part Kyrgios qui a « hâte de revenir en 2017 ».

Car, même avec une suspension réduite, il ne pourra pas rejouer sur le circuit principal cette saison. Il foulerait de nouveau les courts le 7 novembre, au lendemain de la finale du Masters 1000 de Paris, et ne sera donc pas qualifié pour le Masters (13-20 novembre à Londres), le dernier tournoi de l’année qui  rassemble les huit joueurs les mieux classés.

« Je regrette que mon année se termine de cette manière et de ne pas pouvoir défendre mes chances de me qualifier pour le Masters. C’était un objectif important pour moi », a souligné Kyrgios.

L’ATP reproche à Kyrgios son « comportement anti-sportif » lors du duel perdu mercredi au deuxième tour du Masters 1000 Shanghai face à l’Allemand Mischa Zverev (alors 110e mondial) en deux petits sets (6-3, 6-1). 

Il avait volontairement balancé le match, injurié un spectateur et avait quitté le court sous des huées. « Je ne leur dois rien du tout », avait-il dit juste après la rencontre au sujet du public, avant donc de s’excuser lundi « auprès des fans de tennis » mais aussi « des organisateurs du tournoi de Shanghai qui ont fait du super boulot ».

Considéré comme l’un des futurs grands joueurs du tennis mondial, Kyrgios est capable du meilleur comme du pire et s’était déjà fait remarquer par ses coups de sang lui ayant valu des amendes et pour avoir, notamment, insulté Stan Wawrinka en plein match à Cincinnati en août 2015.

L'Australien Nick Kyrgios au tournoi de Shangahi, le 12 octobre 2016 . © AFP

© AFP/Archives JOHANNES EISELE
L’Australien Nick Kyrgios au tournoi de Shangahi, le 12 octobre 2016

1a77408464f70ce178534c3cfa4b58ce0e315811
Article précedent

Syrie: Kerry en quête de solutions pour arracher un cessez-le-feu

9a89572a3eef53361218fb2179321c3284f8c4b7-1
Article suivant

Conquête spatiale: tout se passe bien pour la mission européenne ExoMars

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Tennis: Kyrgios accepte de voir un psychologue à la demande de l'ATP