ACTUS LOCALESSOCIAL

Tensions à la tête de la COSAC

Vatea Heller et, en arrière plan, Isidore Tainanuarii. © Radio 1

Vatea Heller et, en arrière plan, Isidore Tainanuarii. © Radio 1

Plus rien ne va entre le président et le vice-président de la Confédération des syndicats des agents communaux(COSAC). En cause, le bilan financier présenté par le président lors d’une assemblée générale et jugé très flou par son vice-président.

L’ambiance est tendue au sein de la COSAC. Le vice-président, Vatea Heller, demande son président, Isidore Tainanuarii, d’être plus clair quant au bilan financier présenté lors d’une des dernières assemblée générale. Vatea Heller affirme n’avoir aucune visibilité quant à l’utilisation des fonds de la confédération, et demande que « chaque franc qui est entré dans la COSAC, à quel escient cela a été utilisé ». Il explique que sur le compte de la confédération, il ne resterait plus que « 300 000 Fcfp » au lieu de « trois à quatre millions Fcfp ».

Vatea Heller demande au président de la COSAC d’avoir plus de respect envers les adhérents de la confédération qui représente 52% des agents communaux de la Polynésie et qui financent la confédération. « Nous sommes tous des bénévoles au sein de la COSAC, nous n’avons aucune subventions. Nous vivons uniquement avec les adhésions » explique t-il.

S’il n’obtient pas plus de précision sur le bilan financier de la confédération Vatea Heller affirme qu’il portera cette affaire devant le tribunal administratif. De son côté le président de la COSAC, Isidore Tainanuarii, se défend en expliquant que le bilan financier a été validé par le nouveau bureau récemment mis en place. Un bureau où ne siège plus Vatea Heller en tant que vice-président. L’intéressé dit ne pas être au courant.

Article précedent

Bidal confirme l’augmentation et la sanctuarisation de la DGA

Article suivant

La COSAC dénonce « une chasse aux sorcières » dans les communes

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Tensions à la tête de la COSAC